Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles
RDC

Tibor Nagy attendu en RDC le 13 mars


Tibor Nagy à Addis Abeba en Ethiopie le 30 novembre 2018.

Le secrétaire d'Etat adjoint aux affaires africaines de Donald Trump, Tibor Nagy, se déplacera en RDC, au Cameroun, en Ouganda, au Rwanda, en France et en Belgique du 4 au 22 mars 2019.

M. Nagy devrait séjourner en RDC du 13 au 15 mars prochain selon l’ambassade américaine à Kinshasa.

Il rencontrera le nouveau président congolais Félix Tshsiekedi mais aussi d’autres acteurs de la scène politique de la RDC comme Martin Fayulu, le candidat malheureux de l’opposition.

La société civile pourra aussi discuter avec le "M. Afrique” des Etats-Unis.

Le voyage a pour but de “promouvoir des liens commerciaux entre les Etats-Unis et l’Afrique et de consolider des partenariats pour renforcer paix et sécurité,“ indique le Département d’Etat.

Le voyage de M. Nagy est prévu après celui, la semaine dernière, de l’Envoyé spécial américain pour la région des Grands Lacs, Peter Pham.

M. Pham a également eu des réunions avec les mêmes personnes et a fait savoir au terme de son voyage que son pays attendait avec impatience de travailler avec le nouveau gouvernement congolais.

M. Pham s'est entretenu jeudi avec Moïse Katumbi à Bruxelles.

Peu de détails ont filtré de la rencontre. La plateforme Ensemble pour le changement a publié un seul message laconique sur Twitter : "Un échange productif sur la situation politique de la RDC".

"Les Etats-Unis se tiennent aux côtés du peuple de la République démocratique du Congo, à la suite du transfert historique et pacifique du pouvoir en RDC," a déclaré M. Pham lundi après la série des réunions avec les acteurs congolais.

Les Etats-Unis ont annoncé une semaine plutôt qu'ils interdisaient désormais leur territoire à plusieurs responsables de l'élection présidentielle en RDC, notamment le chef de la Commission électorale pour des faits de corruption grave et des violations de droits de l'homme.

Le président de la Commission électorale Corneille Nangaa, le vice-président de cette instance Norbert Basengezi, le président de l'Assemblée nationale Aubin Ndjalandjoko et le président de la Cour constitutionnelle Benoît Lwamba Bindu sont les personnes sanctionnées ainsi que leur proche famille.

L’Envoyé spécial amériain a également été, par ailleurs, reçu à Brazzaville par le président Denis Sassou Nguesso, président en exercice de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs et médiateur des crises en RDC.

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG