Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Japon informe l'OMC qu'il est prêt à des représailles suite aux taxes américaines


Le président Donald Trump serre la main du Premier ministre japonais Shinzo Abe à Kawagoe, Japon, le 5 novembre 2017.

Le Japon a informé l'Organisation mondiale du commerce (OMC) qu'il était prêt à prendre des mesures de représailles après la décision des Etats-Unis d'imposer des droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium.

Il affirme "avoir le droit" d'instaurer des taxes sur des marchandises américaines à hauteur de 50 milliards de yens (385 millions d'euros), montant équivalant à l'impact des tarifs décidés par l'administration Trump, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Le ministère ne donne cependant pas de détails concrets, sur le type de produits visés ou la date de mise en oeuvre de ces mesures de rétorsion.

Donald Trump avait promulgué le 8 mars des taxes de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium tout en exemptant immédiatement le Canada et le Mexique. Fin mars, il avait également accordé un sursis à l'UE.

Le Japon, en revanche, n'a pas été exempté par l'administration américaine malgré son statut de proche allié, et les efforts de son Premier ministre Shinzo Abe qui a courtisé M. Trump avec assiduité.

Tokyo a averti que ces tarifs "pourraient avoir un grave impact sur les relations économiques" entre les deux partenaires, première et troisième économies du monde.

Dans ce dossier, l'OMC a été saisie par la Commission européenne et la Russie mi-avril, ainsi que par la Chine le 5 avril.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG