Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Nikki Haley réplique à un conseiller de la Maison Blanche sur les sanctions russes


Nikki Haley, ambassadrice américaine à l'ONU, s'exprime lors d'une réunion du Conseil de sécurité au siège des Nations Unies à New York le 14 avril 2018.

L'ambassadrice américaine à l'ONU Nikki Haley a répliqué à un conseiller de la Maison Blanche qui avait attribué à une "confusion" de sa part son annonce prématurée de nouvelles sanctions contre la Russie.

"Avec tout mon respect, je n'ai pas de moments de confusion", a dit Nikki Haley dans une déclaration à Fox News qui a ensuite été confirmée par la mission des Etats-Unis à l'ONU.

Mme Haley avait déclaré dimanche que de nouvelles sanctions contre la Russie allaient être annoncées dès lundi par le secrétaire au Trésor Steve Mnuchin, en représailles à une attaque chimique présumée en Syrie commise selon les Occidentaux par les forces du président Bachar al-Assad.

Mais le lendemain la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, n'avait pas confirmé.

"Nous envisageons de nouvelles sanctions contre la Russie et une décision sera prise dans un proche avenir", avait déclaré Mme Sanders. "Nous sommes en cours d'évaluation, mais il n'y a rien à annoncer maintenant". Aucune nouvelle sanction n'avait effectivement été rendue publique lundi.

>> Lire aussi : Moscou demande une condamnation et Washington se dit "prêt à dégainer" de nouveau

Larry Kudlow, conseiller économique du président Donald Trump, a estimé que Nikki Haley "avait pris une longueur d'avance". "Il y a peut-être eu une certaine confusion momentanée sur ce sujet", a déclaré M. Kudlow à des journalistes venus couvrir la rencontre entre M. Trump et le Premier ministre japonais Shinzo Abe.

Nikki Haley a été gouverneur de Caroline du Sud avant d'être engagée par Donald Trump dans son équipe de politique étrangère. Elle se distingue dans ses interventions par une ligne particulièrement dure envers la Russie.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG