Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux militaires russes tués dans une attaque au mortier en Syrie


Un chasseur russe SU-24M décolle de la base aérienne Hmeimim en Syrie le 6 octobre 2015.

Deux militaires russes ont été tués dans une attaque au mortier en Syrie à la veille du Nouvel An, a annoncé jeudi le ministère russe de la Défense, au lendemain de l'annonce de la mort de deux pilotes fin décembre.

"Alors que la nuit tombait, la base aérienne de Hmeimim a subi une soudaine attaque au mortier d'un groupe mobile de militants" au cours de laquelle "deux militaires ont été tués", a annoncé le ministère de la Défense, cité par des agences de presse.

Mercredi, le ministère avait annoncé la mort, le 31 décembre également, de deux pilotes dans le crash accidentel de leur hélicoptère alors qu'ils faisaient route vers Hama, dans le nord-ouest de la Syrie.

Il s'agit des premiers soldats tués depuis l'annonce mi-décembre par le président russe Vladimir Poutine d'un retrait partiel des troupes russes déployées en Syrie en soutien du régime de Bachar al-Assad, dont Moscou est un fidèle allié.

Ces décès portent à 44 le nombre de militaires russes tués depuis le début de l'intervention militaire russe en Syrie, commencée le 30 septembre 2015. Les forces russes n'avaient pas connu de journée aussi meurtrière depuis la mort de quatre militaires en février 2017, près de Homs (centre).

Le ministère a démenti jeudi avec fermeté des informations "fausses" du quotidien russe Kommersant selon lesquelles sept avions militaires ont été "pratiquement détruits" dans une attaque contre la base de Hmeimim.

La sécurité a été accrue après l'attaque autour de la base de Hmeimim, située dans l'ouest de la Syrie, a précisé le ministère.

Malgré le retrait partiel de ses troupes, la Russie va maintenir en Syrie trois bataillons de police militaire, la base aérienne de Hmeimim, la base militaire navale de Tartous, ainsi que son Centre de réconciliation des belligérants.

Ses forces spéciales restent actives sur le terrain dans l'offensive contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI), a annoncé Moscou.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG