Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Ronaldo, forfait à "99%", pour Atalante-Juventus


Cristiano Ronaldo lors d'un match de Serie A entre la Juventus et Bologne, Italie, le 26 septembre 2018.

La star de la Juventus de Turin, Cristiano Ronaldo, a "99%" de probabilité de ne pas pouvoir jouer le match de championnat italien samedi contre l'Atalanta Bergame, a indiqué vendredi en conférence d'avant-match l'entraîneur du club Maurizio Sarri.

"Le problème c'est que mardi Cristiano, au retour du match en sélection nationale (dans le cadre des éliminatoires pour l'Euro-2020, ndlr) avec le Portugal, a dit que cela s'était bien passé pour le premier match mais moins bien lors du deuxième", a expliqué M. Sarri.

Après ces constatations, "nous avons élaboré un programme pour lui et maintenant, l'objectif est le match de mardi (prochain) contre l'Atletico Madrid", a poursuivi M. Sarri.

Mais "avec l'Atalante, à 99% il ne sera pas disponible et il continuera son programme", a-t-il ajouté.

Revenant sur le remplacement de Ronaldo avant l'heure de jeu par Dybala contre l'AC Milan le 10 novembre, qui avait irrité la star portugaise, M. Sarri a répété qu'"il n'y a pas besoin d'explications".

"J'entraîne depuis les années 90 et les réactions aux changements (de joueur) étaient les mêmes chez les amateurs et parfois bien pire".

"A certains moments, il faut laisser le joueur décompresser", a encore indiqué l'entraîneur.

Sarri a par ailleurs déploré n'avoir pas encore récupéré la totalité de ses joueurs après les matches de qualification pour le Mondial-2022, notamment Cuadrado "revenu seulement hier, un peu mal en point" après avoir "pris un coup dans le dos".

"Matuidi a encore un peu de douleur mais est disponible. Lui de toutes façons, de par son tempérament, il est habitué à dépasser la douleur", a encore noté Sarri.

Sur l'Atalanta Bergame, il a estimé que c'est une équipe "agressive et intense avec en outre de grandes qualités techniques. Et ce n'est pas un hasard si c'est elle qui s'illustre le plus en championnat". Avant d'ajouter: "comme a dit Guardiola, contre l'Atalanta, c'est comme aller chez le dentiste, tu peux en sortir bien mais en ayant mal. Surtout chez eux ce n'est jamais simple".

A propos de la Juve, il a estimé que le groupe "progresse mais pas de façon constante: on a eu des hauts et des bas".

"Cette équipe a encore des marges de progression, pas seulement sur la base des idées de l'entraîneur, mais aussi en se basant sur les caractéristiques des joueurs", a-t-il conclu.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG