Liens d'accessibilité

Quatre morts dans l'attaque d'une localité minière en RDC

  • VOA Afrique

Une mine d’or à la barrière Iga, Ituri, RDC, 26 mai 2006.

Quatre personnes ont été tuées lors d'une attaque dans la nuit de lundi à mardi, attribuée à une milice congolaise dans une localité minière riche en coltan dans l'est de la République démocratique du Congo.

"Un groupe de bandits armés a attaqué la localité de Numbi", faisant "quatre morts dont un militaire", a déclaré à l'AFP William Sebrikanda, chef de cette localité de la province du Sud-Kivu (est).

"Cinq personnes ont également été blessées et plusieurs autres emportées dans la forêt" par les miliciens, a-t-il ajouté.

L'attaque a été attribuée à des "Maï-Maï" (mot swahili signifiant "eau" et désignant les groupes armés) Nyatura dont les membres recrutent dans la communauté hutu congolaise.

Dans un message radiodiffusé, une Coopérative des exploitants miniers de la région "déplore" la mort du soldat congolais "tombé sous le coup des balles de ces assaillants ainsi que d'autres victimes civiles innocentes".

Elle demande en outre l'ouverture d'une "enquête sérieuse pour démasquer les auteurs de ces crimes odieux".

La localité de Numbi est situé à environ 20 km du carré minier de Luziba, une concession au coeur d'un conflit qui oppose deux coopératives locales, selon M. Sebrikanda.

"Je ne crois pas que [cette attaque] est liée à l'exploitation de minerais dans le carré minier de Luziba", a réagi auprès de l'AFP Michel Liete, chef de la division provinciale des mines.

Pays africain qui fournit 50% de la demande mondiale de cobalt, la RDC reste un des États les moins développés au monde.

Sa partie orientale est déchirée depuis plus de 20 ans par des conflits armés alimentés par des différends ethniques, fonciers et la concurrence pour le contrôle des ressources minières.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG