Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Procès de l'ex-chef de campagne de Trump le 17 septembre


Paul Manafort sort du tribunal, Washington, le 28 février 2018

Paul Manafort sera le premier à être jugé dans le cadre de l'enquête fédérale sur l'affaire russe au cours d'un procès qui doit s'ouvrir le 17 septembre, a annoncé mercredi un juge de Washington.

M. Manafort a plaidé non coupable lors d'une audience mercredi à plusieurs chefs d'inculpation, dont blanchiment d'argent, activités non déclarées de lobbying et faux témoignage.

Il est visé par le procureur spécial Robert Mueller qui mène l'enquête fédérale sur l'ingérence russe pendant la campagne présidentielle de 2016 et sur une possible collusion entre l'équipe de Trump et la Russie.

>> Lire aussi : Un ex-conseiller de Trump accusé de lobbying pour l'ex-président ukrainien prorusse Ianoukovitch

Le bureau de M. Mueller a annoncé la semaine dernière 32 nouvelles inculpations à l'encontre de Paul Manafort et de son ex-associé, Richard Gates, qui s'ajoutent aux douze dévoilées fin octobre.

M. Gates a plaidé coupable vendredi, pouvant espérer une peine atténuée, et il a accepté de coopérer dans l'enquête de M. Mueller ce qui a accentué la pression sur l'ancien directeur de campagne de Donald Trump.

"Nonobstant ce qu'a plaidé Rick Gates aujourd'hui, je maintiens mon innocence", a réagi M. Manafort vendredi, dans un communiqué.

D'environ 2006 à 2015, les deux hommes ont travaillé comme consultants politiques et lobbyistes au service du président ukrainien Viktor Ianoukovitch.

>> Lire aussi : Un ex-conseiller de Trump se ravise et plaide coupable

Ils sont accusés d'avoir monté un système complexe permettant de ne pas déclarer au fisc américain une grande partie de leurs millions de dollars de revenus.

Selon l'acte d'accusation, plus de 75 millions de dollars de paiement ont ainsi transité par des comptes offshores. Les deux suspects se voient reprocher d'avoir blanchi dans le processus plus de 30 millions de dollars.

Paul Manafort a dirigé de juin à août 2016 l'équipe de campagne de M. Trump, dont il a été écarté quand sa proximité avec les intérêts russes en Ukraine a été révélée.

>> Lire aussi : Le procureur spécial Robert Mueller accuse un avocat de déclarations mensongères

M. Gates a aussi travaillé pour la campagne du milliardaire new-yorkais, restant après le départ de M. Manafort et participant aux préparatifs de l'investiture de M. Trump.

M. Manafort a aussi été inculpé par un tribunal de Virginie (est) dans une procédure distincte, pour fraude bancaire et évasion fiscale.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG