Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Primaires américaines: Hillary Clinton chute, Donald Trump monte

Le milliardaire new-yorkais s'adressant à des militants du Tea Party le 16 avril à Boca Raton, en Floride.

La démocrate Hillary Clinton continue sa chute dans les sondages, tandis que le milliardaire Donald Trump a encore consolidé sa première place chez les républicains, selon des enquêtes parues jeudi.

Cela, à moins de cinq mois du début des primaires présidentielles américaines.

L'homme d'affaires et magnat de l'immobilier ne cesse de battre des records et recueille 32% des intentions de vote dans un nouveau sondage CNN. Son avance est largement supérieure à la marge d'erreur du sondage (4,5 points).

Sa première place est incontestable face aux 16 autres candidats déclarés. Il est suivi d'un autre "outsider" de la politique, le neurochirurgien à la retraite Ben Carson, dont les manières douces et la foi religieuse séduisent de plus en plus d'électeurs conservateurs.

Les sénateurs, gouverneurs et anciens élus et notables républicains sont loin derrière, notamment Jeb Bush, le frère et fils des anciens présidents Bush, dont Donald Trump a raillé cette semaine la mollesse et le manque d'énergie.

Chez les démocrates, la chute d'Hillary Clinton se confirme dans un nouveau sondage qui sera décortiqué à la loupe par les états-majors politiques, car focalisé sur le petit Etat rural de l'Iowa, dans le centre des Etats-Unis.

Ses électeurs auront le privilège traditionnel d'ouvrir le bal des primaires, le 1er février 2016, en participant aux premières consultations du cycle électoral. Hillary Clinton y avait été battue par Barack Obama en 2008, dopant la candidature du sénateur.

Un nouveau sondage Quinnipiac paru jeudi montre que le sénateur indépendant et "socialiste démocrate" Bernie Sanders, 74 ans, fait jeu égal avec l'ex-secrétaire d'Etat de 67 ans dans l'Iowa, avec 41% des intentions de vote contre 40% (3,4 points de marge d'erreur). Jusqu'à présent, elle avait gardé une avance confortable.

"Il est le candidat de la gauche démocrate, contre les chefs du parti et leur chère candidate présidentielle, Hillary Clinton", analyse Peter Brown, de l'institut de sondage Quinnipiac.

Bernie Sanders fait campagne à gauche toute, prenant exemple sur les politiques sociales européennes. Il n'est pas membre du parti démocrate mais siège au Sénat avec le groupe démocrate, et est libre de s'inscrire aux primaires du parti.

La chute d'Hillary Clinton dans les sondages coïncide avec le développement de la polémique sur son usage exclusif d'une messagerie privée, au lieu d'un compte gouvernemental, lorsqu'elle était chef de la diplomatie américaine entre 2009 et 2013, soulevant des questions sur la sécurité de ses communications et l'exhaustivité de leur archivage.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le premier débat présidentiel entre Trump et Biden a rapidement dégénéré

Le premier débat présidentiel entre Trump et Biden a rapidement dégénéré
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:12 0:00

Débat présidentiel américain: réaction de Dame Babou, supporter de Joe Biden

Débat présidentiel américain: réaction de Dame Babou, supporter de Joe Biden
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:46 0:00

Les entreprises de déménagement débordées à New York

Les entreprises de déménagement débordées à New York
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:16 0:00

Trump-Biden: un débat chaotique et contentieux

Le président américain Donald Trump et le candidat démocratique Joe Biden à Cleveland, le 29 septembre 2020.

Le président américain Donald Trump et son challenger, l'ancien vice-président Joe Biden, se sont affrontés mardi soir dans un débat chaotique et controversé.

Candidats respectivement des partis républicain et démocrate, Donald Trump et Joe Biden ont tenté pendant 90 minutes de convaincre les électeurs américains que l'autre n'était pas en mesure de diriger les États-Unis pour les quatre prochaines années.

Les deux hommes ont croisé le fer sur plusieurs thèmes, dont: le nombre de morts liés au coronavirus, l'intégrité du vote du 3 novembre prochain, la nomination par Trump de la juriste conservatrice Amy Coney Barrett à la Cour suprême, les tensions raciales, entre autres sujets.

Le président sortant, Donald Trump, a nié les révélations d'une enquête du New York Times qui affirme qu'il n'a payé que 750 dollars d'impôt fédéral sur le revenu en 2016 et en 2017. M. Trump, candidat à un second et dernier mandat, a déclaré qu'il avait payé "des millions de dollars".

Son adversaire, Joe Biden, l'a accusé de payer "moins d'impôts que l'instituteur moyen".

Présidentielle américaine: premier débat entre Joe Biden et Donald Trump
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 1:51:19 0:00

Insultes et attaques personnelles

La plupart du temps, ils se sont insultés en se lançant des piques, des insultes et des attaques personnelles.

"Il est le pire président que l'Amérique ait jamais eu", a soutenu Joe Biden lors du débat organisé dans une université de la ville du Midwest de Cleveland, dans l'Etat de l'Ohio. Il a également qualifié son adversaire de "clown".

Pour sa part Donald Trump a lancé: "J'ai accompli plus de réalisations en 47 mois [en tant que président] que vous n'en avez fait en 47 ans".

Donald Trump a fait valoir que si Joe Biden remporte la présidence, "vous vivrez une dépression comme personne n'a jamais vu" en raison du plan du démocrate d'augmenter les impôts sur les bénéfices des entreprises de 21% à 28% et sur les individus qui gagnent plus de 400.000 dollars par an.

Lors du débat à Cleveland, le 29 septembre 2020.
Lors du débat à Cleveland, le 29 septembre 2020.

Les deux candidats, tous deux âgés de plus de 70 ans, se sont aussi affrontés sur la manière de contrôler la pandémie aux États-Unis.

"Le président n'a pas de plan", a affirmé son adversaire. "Il savait que c'était mortel et ne vous en a pas parlé."

Joe Biden, faisant allusion aux fréquentes sorties de golf de Donald Trump, a déclaré que le président "devrait arrêter de faire l'autruche" et stopper l'avancée de la pandémie.

Il a aussi fait référence à la récente remarque de Trump selon laquelle le nombre de morts aux États-Unis "ce qu'il en est", ajoutant que c'était parce que "vous êtes ce que vous êtes".

Donald Trump a répondu: "Nous avons fait un excellent travail. Nous sommes à quelques semaines d’un vaccin".

Le président Trump a accusé Joe Biden de l'avoir qualifié de xénophobe pour avoir imposé des restrictions initiales sur les voyages en provenance de Chine, pays d'origine du virus. Il a déclaré que s'il n'avait pas agi, plus de 2 millions de personnes seraient mortes aux États-Unis.

C'était la première fois où les deux candidats se rencontreraient face à face pour débattre. Deux autres débats sont encore prévus. Le vice-président Mike Pence et la candidate démocrate à la vice-présidence, Kamala Harris, auront leur débat le 7 octobre.

Lors de la rencontre de mardi, Donald Trump et Joe Biden se sont fréquemment interrompus.

Traduit et adapté de l'anglais par VOA Afrique. Lire l'article original: Trump, Biden Clash in Chaotic, Contentious Debate

Correspondants VOA du 30 septembre 2020: le rôle pivotal des débats présidentiels

Correspondants VOA du 30 septembre 2020: le rôle pivotal des débats présidentiels
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:00 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG