Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Etats-Unis : suicide d'un pasteur inscrit sur le site de rencontres Ashley Madison

Ashley Madison, des poursuits judiciaires

Un pasteur protestant de la Nouvelle-Orléans (sud), dont le nom figurait parmi les inscrits au site de rencontres adultères Ashley Madison, victime d'un récent piratage retentissant, s'est suicidé, a rapporté CNN.

John Gibson, 56 ans, qui enseignait également dans un séminaire baptiste, a mis fin à ses jours le 24 août, moins d'une semaine après la publication de millions de données personnelles d'utilisateurs potentiels du site.

Dans un message laissé avant de commettre son geste désespéré, M. Gibson a évoqué sa dépression, le site Ashley Madison et le fait d'avoir eu son nom jeté en pâture sur internet, a relaté à CNN sa veuve, Christi.

"Il a mentionné avoir son nom (sur cette liste) et a confié être vraiment, profondément désolé", a déclaré la femme, en ajoutant que son époux décédé redoutait de perdre son travail.

Le site de rencontres adultères avait été piraté en juillet et Avid Life Media, sa société propriétaire établie à Toronto, avait reconnu une faille de sécurité sur ses serveurs.

Un groupe se faisant appeler "The impact team" avait ensuite publié en août quelque 30 gigaoctets de fichiers contenant des millions de noms, comptes utilisateurs, courriels et adresses ainsi que les historiques de navigation d'Ashley Madison.

La police de Toronto avait estimé que deux suicides, distincts de celui du pasteur Gibson, pourraient être liés au piratage du site.

Le piratage et ces suicides associés ont conduit Avid Life Media à démettre de ses fonctions le patron de sa maison mère.

Avec AFP

Toutes les actualités

Affaire Breonna Taylor: aucun policier ne sera poursuivi pour homicide

Le procureur général du Kentucky, Daniel Cameron, s'exprime lors de la Convention nationale républicaine depuis l'auditorium Andrew W. Mellon à Washington, le mardi 25 août 2020. (AP Photo/Susan Walsh)

Un policier blanc impliqué dans la mort de l'Afro-américaine Breonna Taylor, tuée chez elle en mars lors d'une perquisition bâclée, a été inculpé, a annoncé mercredi Daniel Cameron, procureur général de l'État du Kentucky.

Brett Hankison, l'un des trois agents mis en cause, est poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui, une charge criminelle en-deçà de celle d'homicide. Il avait été licencié de la police en juin.

Selon Mr Cameron, qui est lui-même Afro-Américain, les deux autres policiers ne seront pas poursuivis.

M. Hankison devait être placé en détention et sa caution a été fixée à 15.000 dollars.

L'avocat de la famille de Breonna Taylor, Ben Crump, a dénoncé sur Twitter une décision "scandaleuse et insultante".

L'ancien policier "a été inculpé pour trois charges de mise en danger de la vie d'autrui. Ces trois charges sont pour des balles qui ont fini dans d'autres appartements mais RIEN pour ce qui est arrivé" à Breonna Taylor, a-t-il écrit.

L'infirmière de 26 ans avait été tuée en pleine nuit à son domicile le 13 mars quand les trois policiers s'y étaient présentés munis d'un mandat d'arrêt dit "no knock", qui leur permet d'entrer chez un suspect sans s'annoncer.

A leur arrivée, son compagnon avait ouvert le feu avec une arme détenue légalement. Les agents avaient riposté et Breonna Taylor avait reçu plusieurs balles. Son compagnon a ensuite expliqué que les agents ne s'étaient pas annoncés et qu'il avait cru avoir affaire à un cambrioleur. Eux assurent s'être présentés avant d'entrer.

Lors de la conférence de presse de mercredi, M. Cameron a dit qu'un témoin qui vivait dans l'immeuble avait confirmé avoir entendu les policiers s'annoncer. Onze autres témoins ont dit le contraire, selon une journaliste du New York Times.

Des manifestants ont commencé à marcher dans les rues de Louisville, où Mme Taylor avait été tuée.

Donald Trump présentera dès samedi une candidate pour succéder à la juge Ruth Bader Ginsburg

Donald Trump présentera dès samedi une candidate pour succéder à la juge Ruth Bader Ginsburg
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:07 0:00

Coronavirus: les USA veulent "la vérité", selon Marissa Scott-Torres du Département d’Etat américain

Coronavirus: les USA veulent "la vérité", selon Marissa Scott-Torres du Département d’Etat américain
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:48 0:00

Donald Trump se dit déterminé à pourvoir rapidement le poste de Ruth Bader Ginsburg

Donald Trump se dit déterminé à pourvoir rapidement le poste de Ruth Bader Ginsburg
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:25 0:00

Donald Trump à l'ONU: entretien avec Marissa Scott-Torres du Département d'État

Donald Trump à l'ONU: entretien avec Marissa Scott-Torres du Département d'État
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:04 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG