Liens d'accessibilité

Plus de 40 extrémistes tués dans le Sinaï


Une attaque meurtrière à el-Arish (dans le nord du Sinaï, Egypte) diffusée sur le site internet de l’Etat islamique, 9 janvier 2017.

Les forces égyptiennes ont tué plus de 40 extrémistes au cours d'une longue opération de sécurité menée dans la péninsule du Sinaï (est) où les jihadistes du groupe islamique (EI) sont actifs, a annoncé mardi l'armée.

Cette annonce intervient au lendemain de la mort de sept civils tués dans le Sinaï lorsque des jihadistes ont tenté d'attaquer un poste de police avec une voiture piégée qui a explosé avant d'avoir atteint sa cible.

Un des policiers a ouvert le feu pour arrêter la voiture piégée, qui a explosé à 200 mètres du poste de police, tuant les sept civils qui se trouvaient là, selon l'armée.

Dans son communiqué mardi, l'armée a indiqué que "40 extrémistes" avaient été tués lors d'une offensive qui a duré une semaine.

Une source militaire a indiqué à l'AFP qu'après avoir nettoyé la zone, les militaires sont restés sur place et ne se sont pas repliés comme ils l'avaient fait lors des campagnes précédentes.

Depuis la destitution en 2013 par l'armée égyptienne du président islamiste Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, des groupes extrémistes ont multiplié les attentats contre les forces de sécurité, tuant des centaines de soldats et policiers, notamment dans le Sinaï où sévit la branche égyptienne de l'EI.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG