Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Plus de 200 supporteurs de Zamalek libérés après six mois de détention en Egypte


Les supporters du club égyptien Zamalek lors d’un match contre l’USM Alger à Alexandrie, Egypte, 2 juin 2017.

La justice militaire en Egypte a relâché plus de 200 supporteurs du club de football de Zamalek qui avaient été arrêtés en juillet pour avoir saccagé un stade et attaqué des policiers, a indiqué lundi un avocat.

La police avait appréhendé des centaines de supporteurs après une rencontre contre le club libyen d'Al-Alhi le 9 juillet au Caire, plaçant en détention 236 d'entre eux, a assuré Me Mohamed Hafez, qui défendait plus de 100 de ces supporteurs.

>> Lire aussi : Les résultats de la 4e journée de la Ligue des champions Total 2017

Ils ont été libérés samedi car "il n'y avait pas assez de preuves pour un procès pénal", a-t-il ajouté, précisant que cinq d'entre eux étaient toujours en détention.

La libération de ces supporteurs a également été rapportée par les médias d'Etat.

Ils étaient accusés d'avoir détruit des sièges dans le stade Borg El Arab dans la province d'Alexandrie, où le match avait eu lieu, et d'avoir attaqué la police, selon l'avocat.

Les Ultras du club de Zamalek et d'Al Ahly sont sévèrement réprimés par les autorités qui les considèrent comme des organisations illégales.

Particulièrement actifs durant la révolution de 2011 contre le président Hosni Moubarak, les groupes de fans de football estiment en revanche être la cible d'une politique de vengeance du régime.

En février 2012, 74 personnes, dont nombreux supporteurs, sont mortes dans un stade de football de Port-Saïd à l'issue d'un match remporté par l'équipe locale, Al-Masry, contre les stars cairotes d'Al-Ahly.

Ce désastre a conduit l'Etat égyptien à interdire au public tout accès aux matchs de football.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG