Liens d'accessibilité

Remaniement de la hiérarchie militaire au Cameroun


President Paul Biya

Une série de décrets signés par le président Paul Biya sur le remaniement dans l'armée camerounaise a été publié à la radio d’Etat.

Le Chef de l'État envoie à la retraite 6 généraux.

Parmi eux, le général Asso Emane présenté comme l'un de ses fidèles, qui a joué un rôle important pour faire échec au coup d'état du 6 avril 1984.

Selon un des décrets, six généraux ont été admis "en deuxième section ", terme emprunté du jargon militaire signifiant leur mise en retraite.

Paul Biya nomme aussi 11 nouveaux généraux de brigade dans la gendarmerie, l'armée de terre et l'armée de l'air, trois forces de défense impliquées dans la lutte contre le terrorisme au Cameroun.

Ces derniers sont promus upso facto à des postes stratégiques dans l'armée, notamment dans la lutte contre Boko Haram.

Changement notoire dans les rangs des chefs militaires territoriaux notamment dans le secteur où une mutinerie a été enregistrée récemment dans l'extrême nord.

Autre chamboulement, la nomination d'un autre commandant des troupes en guerre contre Boko Haram dans l'extrême nord du Cameroun, la région militaire interarmées n. 4 , où une quinzaine d'attentats ont été enregistrés durant le mois de juin 2017.

Le général Nka Valère perd sa place et est rappelé à Yaoundé.

Il assurait depuis le 30 janvier 2017, l'intérim du défunt général Jacob Kodjo, décédé dans un crash d'hélicoptère en janvier dernier de retour d'une mission auprès des troupes au front.

Le week-end dernier, Joseph Beti Assomo, le ministre camerounais délégué à la présidence de la république, chargé de la défense, a sillonné les secteurs militaires en charge de la lutte contre le terrorisme dans l'extrême nord.

Un nouveau conseiller en logistique a été également désigné par le président Paul Biya, auprès du ministère de la défense du Cameroun.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG