Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Moyen-Orient

Paris demande la suspension "définitive" du projet d'annexion de territoires palestiniens

Le président français Emmanuel Macron, à droite, serre la main du président palestinien Mahmoud Abbas lors d'une conférence de presse conjointe à l'Elysée après leurs entretiens à Paris, vendredi 22 décembre 2017. (AP Photo / François Mori, Piscine)

La France s'est félicitée lundi de l'accord de normalisation des relations entre Israël et Bahreïn mais a souligné qu'elle devait s'accompagner d'une suspension "définitive" du projet d'annexion de territoires palestiniens.

"La France se félicite de l'annonce de l'établissement de relations diplomatiques entre le Royaume de Bahreïn et Israël", a déclaré la porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

"La dynamique nouvelle dans laquelle s'inscrit cette annonce doit contribuer à la paix et à la stabilité régionales", a toutefois souligné Agnès von der Mühll.

"Il est pour cela nécessaire que la suspension de l'annexion des territoires palestiniens devienne une mesure définitive et que des négociations directes entre Israéliens et Palestiniens reprennent en vue de l'établissement de deux États viables dans le cadre du droit international et des paramètres agréés", a-t-elle ajouté.

Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi la normalisation des relations entre Bahreïn et Israël, après celle intervenue mi-août entre les Émirats arabes unis et l'État hébreu.

Les chefs de la diplomatie des deux monarchies du Golfe et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu doivent signer mardi à Washington, en présence de Donald Trump, les accords établissant officiellement des relations diplomatiques entre Israël et les deux pays.

Les Palestiniens ont, de leur côté, appelé à des manifestations pour dénoncer des accords "honteux".

Aux yeux des Émirats, en échange de cet accord, Israël a accepté de "mettre fin à la poursuite de l'annexion des territoires palestiniens".

Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé que si l'annexion de pans de la Cisjordanie occupée est "reportée", Israël n'y a "pas renoncé".

Toutes les actualités

La colère gronde contre la France dans certains pays musulmans

La colère gronde contre la France dans certains pays musulmans
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:43 0:00

Bombe dans une madrassa au Pakistan: au moins 7 morts et 50 blessés

Bombe dans une madrassa au Pakistan: au moins 7 morts et 50 blessés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Caricatures: manifestation des pro-Iran devant l'ambassade de France à Bagdad

Caricatures: manifestation des pro-Iran devant l'ambassade de France à Bagdad
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Manifestations dans le monde musulman après les propos de Macron

Manifestations dans le monde musulman après les propos de Macron
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:13 0:00

Attentat contre un centre éducatif de Kaboul: au moins 10 morts et 20 blessés

Séquelles d'une explosion à Kaboul, en Afghanistan, le 13 septembre 2020. (Archives)

Au moins dix personnes ont été tuées et vingt blessées dans un attentat suicide commis samedi contre un centre éducatif de Kaboul, a annoncé le ministère afghan de l'Intérieur.

L'explosion s'est produite près d'un établissement proposant des formations pour étudiants, dans un district de l'ouest de la capitale, a déclaré Tareq Arian, porte-parole du ministère.

"Un kamikaze qui voulait entrer dans le centre éducatif a été identifié par des gardes. Il s'est fait exploser dans l'allée menant au centre, avant de pouvoir y entrer", a-t-il détaillé.

"Malheureusement, des rapports initiaux montrent que dix personnes ont été tuées et vingt blessées", a ajouté M. Arian.

Le ministère de la Santé avait préalablement fait état d'un mort et de treize blessés.

Une vidéo prise sur les lieux de l'attaque et diffusée sur les réseaux sociaux montre plusieurs cadavres recouverts de couvertures gisant dans une rue en terre, alors que des blessés sont transportés hors des lieux.

Un employé du centre a confirmé que l'explosion était survenue dans le parking de l'établissement.

L'ouest de Kaboul est majoritairement peuplée de Hazaras, une ethnie presque uniquement chiite, régulièrement ciblée par le groupe Etat islamique.

L'Afghanistan connaît une montée de la violence, alors que les talibans et le gouvernement de Kaboul ont entamé en septembre des pourparlers à Doha visant à mettre fin à des décennies de guerre, pour l'instant sans grandes avancées.

Voir plus

XS
SM
MD
LG