Liens d'accessibilité

Les trophées individuels de la saison NBA 2016-2017

  • VOA Afrique

Russell Westbrook (au centre), Oklahoma City, le 19 décembre 2016.

Récapitulatif des trophées pour la saison 2016-17 du Championnat NBA, décernés lundi à New York.

. Meilleur joueur (MVP) de la saison: Russell Westbrook (Oklahoma City)

. Meilleur défenseur de la saison: Draymond Green (Golden State)

. Meilleur entraîneur de la saison: Mike d'Antoni (Houston)

. Joueur ayant le plus progressé: Giannis Antetokounmpo (Milwaukee)

. Rookie (meilleur débutant) de la saison: Malcolm Brogdon (Milwaukee)

. Sixième joueur (meilleur remplaçant) de la saison: Eric Gordon (Houston)

. Meilleur coéquipier: Dirk Nowitzki (Dallas)

. Joueur le plus fair-play: Kemba Walker (Charlotte)

. Meilleure prestation de la saison: Klay Thompson (Golden State), 60 points en 29 minutes de jeu contre Indiana le 5 décembre 2016

Russell Westbrook, mille tonnerres

Quand Russell Westbrook entre sur le terrain, il ne fait jamais semblant: survolté, intransigeant, féroce même, le meneur d'Oklahoma City, nommé lundi meilleur joueur du Championnat 2016-17, étourdit depuis neuf saisons déjà la NBA.

Sous le maillot du Thunder il fait régulièrement tomber la foudre sur ses adversaires, plus rarement sur ses coéquipiers et bien plus souvent, avec un malin plaisir, sur ces journalistes qu'il n'apprécie guère.

A 28 ans, Westbrook, fine moustache d'éternel adolescent et regard glaçant, n'est pas le joueur le plus populaire et le plus sympathique de la NBA, de très loin, et ne s'en formalise pas. Mieux, il l'assume complétement.

"Ce qui compte pour moi c'est de gagner et d'être sûr de donner chaque soir tout ce que j'ai en moi", répète-t-il souvent.

"C'est un mec intense", a résumé récemment l'un des entraîneurs-adjoints d'OKC.

Pour percer dans le Championnat le plus relevé de la planète, le gamin de Long Beach, dans la banlieue de Los Angeles, n'a eu d'autre choix que de s'entraîner plus et d'en vouloir plus que les autres stars actuelles, LeBron James, Stephen Curry ou Kevin Durant, aux gabarit et/ou au talent naturel hors-normes.

Trop petit, trop frêle, ce fils d'un employé d'une boulangerie industrielle qui l'a mené, dès le plus jeune âge, sur les playgrounds de leur quartier, est passé longtemps inaperçu. Tout un symbole, au sortir du lycée, il a décroché in extremis, après le désistement d'un autre joueur, une place à UCLA, l'une des prestigieuses universités de Los Angeles.

Après une première saison sans relief sous le maillot des Bruins, il explose, physiquement pour atteindre sa taille actuelle (1,91 m), et dans le jeu avec des dunks spectaculaires et une rage de vaincre qui tapent dans l'oeil des recruteurs de NBA.

Meilleur joueur: les dix derniers lauréats

Les dix derniers lauréats du titre de meilleur joueur (MVP) du Championnat NBA, après l'attribution du trophée 2017 lundi à New York:

2008: Kobe Bryant (Lakers)

2009: LeBron James (Cleveland)

2010: LeBron James (Cleveland)

2011: Derrick Rose (Chicago)

2012: LeBron James (Miami)

2013: LeBron James (Miami)

2014: Kevin Durant (Oklahoma City)

2015: Stephen Curry (Golden State)

2016: Stephen Curry (Golden State)

2017: Russell Westbrook (Oklahoma City)

Les joueurs les plus récompensés

1. Kareem Abdul-Jabbar (Milwaukee/Lakers) 6 (1971, 1972, 1974, 1976, 1977, 1980)

2. Bill Russell (Boston) 5 (1958, 1961, 1962, 1963, 1965)

. Michael Jordan (Chicago) 5 (1988, 1991, 1992, 1996, 1998)

4. Wilt Chamberlain (Philadelphie) 4 (1960, 1966, 1967, 1968)

. LeBron James (Cleveland/Miami) 4 (2009, 2010, 2012, 2013)

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG