Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

MSF suspend ses activités à Bria


Une vue du site des déplacés de PK3 Bria, février 2017. (VOA/Freeman Sipila)

Médecins sans frontières (MSF) a annoncé suspendre ses activités à Bria, dans le centre de la Centrafrique, à la suite d'un braquage de "sa base" par des hommes armés.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, écrit MSF dans un communiqué, plusieurs de ses membres ont été "menacés et agressés" par des hommes armés.

"Ces attaques répétées contre notre organisation sont inacceptables et nous obligent à suspendre nos activités", déclare Jean-Pierre Kaposo, coordinateur MSF à Bria, dans le communiqué. "Ainsi ciblées, nos équipes ne sont en effet plus en mesure de fournir les soins essentiels dont la population a besoin", souligne-t-il.

Les hommes armés, dont l'identité n'a pas été indiquée, ont volé du matériel de l'organisation.

>> Lire aussi : Un prêtre tué dans des combats entre groupes armés en Centrafrique

"C'est le deuxième incident grave en moins de trois mois dont MSF est victime à Bria, la base de l'organisation ayant déjà été attaquée au mois d'avril dernier", note le texte.

Bria, chef-lieu de la Haute-Kotto réputée riche en or et en diamants, est une ville stratégique du centre du pays. Sous la coupe de différents groupes armés, la ville est régulièrement le théâtre d'affrontements entre ces groupes pour le contrôle des ressources naturelles et de l'influence locale.

Fin juin, deux groupes armés issus de l'ex-coalition Séléka (à dominante musulmane, qui avait attaqué et pris Bangui en 2013) se sont affrontés à une dizaine de km au sud de Bria.

Depuis 2013, la quasi-totalité du territoire centrafricain est contrôlé par des groupes armés et des milices qui y commettent d'innombrables violences et exactions. Une mission de l'ONU (Minusca), présente depuis 2014) et l'armée nationale tentent de rétablir l'ordre.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG