Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Mondial FIBA 2019 : le Nigeria a-t-il choisi de donner la qualification à la Côte d’Ivoire ?


Frejus Zerbo célèbre la victoire de son équipe contre le Cameroun lors de l'Afrobasket, Abidjan, le 28 aout 2013

Après la dernière fenêtre du groupe F des éliminatoires du Mondial FIBA 2019, qui s'est déroulée à Abidjan du 22 au 24 février 2019, le Cameroun suspecte un arrangement entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria, l’une des confrontations qui ont permis aux Ivoiriens de se qualifier pour le Mondial.

La fédération camerounaise de basketball, via son secrétaire général Camille Njoh Ekitti, a confié à VOA Afrique qu’elle a bel et bien saisi la Fédération internationale de basket. «Nous sommes convaincus que quelque chose de pas clair s’est passé, donc nous avons dû faire ce recours auprès de la Fédération internationale afin d’obtenir l’annulation du résultat de ce match qui, pour nous, était une machination dans le but d’éliminer les autres équipes qui étaient en course à savoir la République Centrafricaine et le Cameroun.»

La Côte d'Ivoire avait besoin de remporter ses trois matches pour se qualifier et elle l’a fait en disposant du Nigéria (72-46), du Rwanda (87-60) et du Mali (69-49). Une performance à laquelle le Cameroun ne croit pas, selon Camille Njoh Ekitti, secrétaire général de la Fédération camerounaise de basketball : «connaissant très bien l’équipe du Nigeria et la voyant évoluer ce jour-là, on voyait bien qu’elle ne jouait pas à son jeu et surtout, elle ne jouait pas à son niveau. Nous avons essayé de faire une étude comparative des statistiques du Nigeria pendant cette phase de qualification, avant cette fenêtre d’Abidjan. Nous avons comparé les statistiques de cette sélection du Nigeria contre la Côte d’Ivoire et celles de cette même sélection nigériane face à la République Centrafricaine le lendemain. Le Nigeria s’est laissé battre par la Côte d’Ivoire, le Nigeria s’est réveillé le lendemain pour battre la RCA pour donner un peu plus d’avantage à la sélection ivoirienne. De l’avis de tous les observateurs qui étaient présents ce jour-là au palais des sports de Treichville, le Nigeria n’a pas joué franc jeu et c’est dommage.»

Camille Njoh Ekitti, secrétaire général de la fédération camerounaise de basketball, joint par Yacouba Ouedraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:45 0:00

M. Ekitti est allé plus loin, affirmant que sa Fédération a fait l’objet d’une tentative de corruption de la part d’émissaires nigérians avant l’ouverture de cette dernière fenêtre à Abidjan. «Au-delà du match en lui-même, deux émissaires nigérians étaient passés par le Cameroun, presque une semaine avant, pour essayer de grappiller quelque chose côté Cameroun afin d’avoir la motivation nécessaire pour battre la Côte d’Ivoire. Ils n’ont pas pu véritablement attirer notre attention sur ce fait. S’ils ont eu une oreille attentive du côté d’Abidjan, nous comprenons qu’ils aient pu peut-être lever le pied ou lever la main pendant cette rencontre. Nous sommes convaincus que le Nigeria n’a pas joué ce jour-là.»

Il a cependant refusé de donner les noms de ces émissaires et dit espérer une confrontation avec eux. «Je ne voudrais pas donner de noms, ils se connaissent. Quand je dis deux émissaires, ce sont des personnes qui sont très proches de l’équipe du Nigeria et les deux étaient dans la délégation du Nigeria à Abidjan. C’est cet ensemble de choses que nous voulons prouver à la FIBA. Nous les attendons pour qu’ils nous écoutent et qu’éventuellement ils nous confrontent à ces émissaires-là» affirme Camille Njoh Ekitti, secrétaire général de la fédération camerounaise de basketball.

La Côte d’Ivoire a pris le dessus sur le Cameroun, à distance, grâce à une légère différence de paniers inscrits, 86 pour les Ivoiriens qui finissent troisièmes du groupe F et 78 pour les Camerounais troisièmes du groupe E. Le président de la Fédération ivoirienne de basketball, Mathieu Agui, soutient que tout s’est passé sur le plateau. «J’estime que nous avons gagné le match sur le terrain. Tout le monde a vu les matches, ils étaient télévisés. Je ne vois pas en quoi nous ne méritons pas notre qualification. Nos joueurs ont très bien joué. Ils se sont battus, ils étaient chez eux, donc il n y a aucune raison que ces joueurs-là ne se battent pas et ne fassent pas en sorte que leur orgueil leur permettent de jouer le mieux possible afin de battre une nation comme le Nigeria, de battre le Rwanda et de battre le Mali.», a déclaré M. Agui, ajoutant, «C’est du sport, tout se passe sur le terrain, nous avons vu des matches corrects avec une assez bonne adresse et une détermination sans faille des Ivoiriens qui voulaient se qualifier. Je ne vois donc pas pourquoi on irait crier au loup alors que la Côte d’Ivoire s’est normalement qualifiée sur le terrain, j’insiste sur le terrain de basket.»

Mathieu Agui, président de la fédération ivoirienne de Basketball, au micro de Georges Ibrahim Tounkara
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:36 0:00

La Côte d’Ivoire s’est qualifiée pour la Coupe du Monde FIBA après 9 ans d’attente, sa dernière participation remonte à 2010. Si la FIBA valide sa qualification, elle représentera l’Afrique à ce Mondial de basket, en compagnie du Nigeria, du Sénégal, de l’Angola et de la Tunisie. La compétition se déroulera du 31 août au 15 septembre prochains en Chine.

  • 16x9 Image

    Yacouba Ouedraogo

    Yacouba Ouedraogo a fait ses premiers pas dans le journalisme en 2013 en tant que journaliste-reporter-présentateur au Burkina Faso. Il a rejoint la rédaction de VOA Afrique en 2017 et couvre principalement les sports avec la rubrique Sportissimo et Sporama.

XS
SM
MD
LG