Liens d'accessibilité

Mondial 2018 : premier test grandeur nature pour le stade de Saint-Pétersbourg


Stade de Saint-Pétersbourg, 25 janvier 2017.

Après 10 ans de travaux, le nouveau stade de Saint-Pétersbourg, qui doit accueillir des matches de la Coupe des Confédérations 2017 et du Mondial-2018 de football, a pour la première fois ouvert ses portes au public samedi.

Dix mille personnes ont pris place dans les tribunes du stade de 68.000 places, dont le toit était fermé, pour assister à un spectacle de moto gratuit essentiellement destiné à vérifier le fonctionnement des équipements sonores et lumineux et la gestion des flux de spectateurs.

"C'est un grand évènement. C'est intéressant de voir de ses propres yeux ce qui a finalement été construit", a déclaré à l'AFP Dima Petrenko, 20 ans.

Alors que la construction du stade de Saint-Pétersbourg, provisoirement appelé "Zenith Arena", a duré 10 ans et coûté selon les médias russes 41,7 milliards de roubles (672 millions d'euros), certains spectateurs étaient plus circonspects.

"Je suis venu avant tout pour regarder où est parti autant d'argent", a par exemple expliqué à l'AFP Roman Ignatiev, 27 ans.

La construction de la "Zenith Arena" a débuté en 2007 mais le projet, dont le budget a explosé, a été plusieurs fois modifié. En août, l'entreprise responsable des travaux a même jeté l'éponge, remplacée au pied levé par une autre entreprise qui s'était engagée à le livrer avant la fin 2016.

En novembre, des problèmes de stabilité du terrain rétractable ont été découverts tandis qu'un ancien gouverneur de Saint-Pétersbourg, soupçonné d'avoir détourné 50 millions de roubles via un contrat pour l'installation d'un des écrans géants du stade, a été arrêté.

"Tous les problèmes de sécurité sont résolus, les exigences de la Fifa et du ministère de l'Intérieur sont respectées. On a même un plus gros système de sécurité que dans un aéroport", a toutefois assuré à l'AFP Vladimir Pavlov, responsables de l'entreprise chargé de la sécurité du stade.

La "Zenith Arena" accueillera la finale de la Coupe des Confédérations 2017 et une demi-finale du Mondial-2018 de football.

Le stade sera remis le 31 mars à son club résident, le Zenith Saint-Pétersbourg, qui y jouera ses trois dernières rencontres de la saison à domicile, à commencer par un match contre l'Oural Iékatérinbourg, le 21 avril.


Avec AFP

XS
SM
MD
LG