Liens d'accessibilité

Des soldats camerounais mis aux arrêts après un mouvement d'humeur


Des soldats camerounais sont basés près de la frontière avec le Nigeria, le 19 février 2015.

La trentaine de soldats camerounais de la force mixte multinationale qui a revendiqué le paiement des primes et leur relève immédiate au front samedi dernier dans l'extrême nord, viennent d'être mis aux arrêts à Yaoundé.

L'annonce a été faites par un communiqué signé cet après-midi du ministre camerounais chargé de la défense. Les intéressés vont passer devant un conseil de discipline de l'armée.

Les soldats ont été transférés tôt lundi matin à Yaoundé après avoir érigé samedi dernier des barricades dans un village de l'extrême-nord lors de leur mouvement d'humeur.

Le communiqué de l'armée réaffirme que "ces soldats ont fait preuve d'indiscipline en réclamant des primes non prévues dans le cadre du contingent de la force mixte multinationale ".

Une réunion de crise présidée par Joseph Beti Assomo, ministre de la défense du Cameroun, s'est tenue à Yaoundé ce matin avec le haut commandement militaire.

Emmanuel Jules Ntap, correspondant à Yaoundé

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG