Liens d'accessibilité

Messi mène le Barça en attendant Dembélé


Lionel Messi congratule son co-équipier Paco Alcacer après son deuxième but lors du match de leur équipe FC Barcelone et Deportivo Alaves au stade Mendizorroza, Vitoria, Espagne, 26 août 2017.

En attendant Ousmane Dembélé, Lionel Messi! Un doublé de l'Argentin a permis au FC Barcelone d'aller battre Alavés (2-0) et de rejoindre la Real Sociedad en tête du Championnat d'Espagne, samedi pour la 2e journée, avant l'incorporation de la jeune recrue française, programmée dimanche.

Messi a beau avoir manqué un penalty (39e) et trouvé la transversale (74e), il s'est rattrapé d'un tir dévié au beau milieu de quatre défenseurs (55e). Et il a profité d'une bourde défensive pour doubler la mise d'une reprise croisée (66e).

Ce succès, le deuxième en deux journées pour les Catalans, permet à l'équipe d'Ernesto Valverde (2e, 6 pts) de rejoindre à la première place la Real Sociedad (1re, 6 pts), victorieuse de Villarreal vendredi (3-0). Le Real Madrid, qui reçoit Valence, peut les imiter dimanche (20h15 GMT).

Après un été mouvementé, marqué par le retentissant transfert de Neymar au PSG, le Barça semble peu à peu retrouver ses esprits.

Et l'annonce vendredi du recrutement du Français Ousmane Dembélé pour 105 millions d'euros plus bonus a rendu un peu le sourire aux "socios" (supporters-actionnaires) du club catalan. L'ex-joueur de Dormtund (20 ans) doit rejoindre la Catalogne dimanche et être présenté à la presse lundi.

Il reste encore quelques jours avant la fin du mercato d'été, programmée vendredi 1er septembre à minuit en Liga, et Barcelone espère toujours attirer le Brésilien Philippe Coutinho (Liverpool). Mais le panorama sportif semble un peu moins sombre qu'il y a quelques jours, après la double gifle reçue du Real Madrid mi-août en Supercoupe d'Espagne (3-1, 2-0).

Samedi, dans la touffeur du stade de Mendizorroza, à Vitoria (Pays Basque), les Catalans ont réussi à s'en sortir malgré la défense resserrée du Deportivo Alavés et ses contres ultra-rapides.

- Messi sans cogiter -

Parfois fébrile derrière, le Barça a été sauvé plusieurs fois par son gardien Marc-André ter Stegen. Alors que Rubén Sobrino filait au but après une erreur de relance de Gerard Piqué, le portier allemand a gagné son duel (31e). Et il s'est bien couché sur un coup franc lointain (69e).

Heureusement pour les Barcelonais, Messi a redémarré la saison en trombe. Alors que la presse catalane s'est inquiétée que le quintuple Ballon d'Or n'ait toujours pas paraphé son nouveau contrat jusqu'en 2021, pourtant annoncé en juillet, Messi ne semble pas gagné par le doute.

Il n'a pas cogité lorsque l'excellent gardien Fernando Pacheco s'est détendu pour sortir sa frappe puissante (39e) sur un penalty obtenu par Piqué, ceinturé dans la surface.

L'Argentin a continué à multiplier les banderilles (9e, 45e+1, 48e) et il a fini par être récompensé. D'abord sur un service en retrait de Jordi Alba qu'il a catapulté au fond avec l'aide d'un défenseur (55e), ensuite sur une tête de Paco Alcacer qui a profité d'un cafouillage dans la défense pour servir l'Argentin (66e).

Et malgré une frappe sur la transversale (74e) qui a privé Messi du triplé, le Barça a tranquillement géré sa fin de match. Valverde en a profité pour faire débuter le milieu international brésilien Paulinho, l'une de ses recrues estivales. En attendant Ousmane Dembélé.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG