Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Manchester City sacré champion d'Angleterre

Les joueurs de Manchester City viennent de marquer un but ocntre Tottenham, le 14 avril 2018.

Manchester City et Pep Guardiola enfin sacrés: vainqueurs samedi de Tottenham 3-1, les Citizens ont été sacrés champions d'Angleterre dimanche grâce à la défaite surprise de Manchester United à Old Trafford contre la lanterne rouge West Bromwich 1-0.

Les Citizens ont réussi l'exploit d'être sacrés après seulement 33 matches, égalant ainsi le record de la première division anglaise, jusque-là détenu par... Manchester United depuis 2001.

Nul doute que cette domination sans partage, malgré une fin de saison un peu saumâtre après la sortie prématurée en Ligue des champions, classe les Mancuniens du Catalan parmi les légendes, comme les "Invincibles" invaincus d'Arsenal de 2003-2004 ou les "Red Devils " du triplé de 1999.

Le cinquième titre de "City", le troisième depuis 2012, vient donc mettre un terme prématuré au suspense, même si Guardiola aurait sans doute préféré se l'adjuger lors du derby le week-end dernier, et ce dès la deuxième saison de Guardiola au club. Si la première année s'était terminée sans trophée et à la troisième place, la version 2017-2018, déjà avec une Coupe de la Ligue en poche, s'apprête à battre un certain nombre les records domestiques.

Avec encore cinq matches à jouer et déjà 87 points, ils n'ont plus que huit unités à engranger pour battre les 95 de Chelsea en 2004-2005. Avec déjà 28 victoires, ils peuvent aussi égaler voire dépasser les 30 succès des "Blues" la saison passée.

Chasse au record

Les Londoniens détiennent aussi le record du nombre de buts sur une saison avec 103 en 2009-2010. Mais pour combien de temps encore, puisque City en compte déjà 93?

En 1999-2000, Manchester United avait été sacré avec 18 points d'avance sur son dauphin: ce record peut être aussi battu par Guardiola et compagnie, qui en compte 16 d'avance sur leurs voisins honnis (qui ont, de surcroit, un match de plus).

Cette emprise sur la Premier League, les Citizens la doivent bien sûr à leur propriétaires aboudabiens, capables de sortir le chéquier pour reconstruire la défense en faisant signer cet été le gardien Ederson (40 M EUR au Benfica), les latéraux Kyle Walker (57 M EUR à Tottenham), Benjamin Mendy (58 M EUR à Monaco), Danilo (30 M EUR au Real Madrid), puis plus récemment Aymeric Laporte (70 M EUR à Bilbao).

Selon l'Observatoire du football du CIES, Manchester City est le club qui a dépensé le plus pour construire son effectif avec 878 millions d'euros (devant les 805 du PSG et les 747 de Manchester United).

Si le club a bénéficié des largesses du cheik Mansour, tout ne s'est pas réglé au mercato et l'argent ne doit pas cacher la prouesse de Guardiola.

Après avoir adapté ses principes de possession et de passes courtes à la Premier League, le Catalan a bâti un chef d'oeuvre pour se sortir haut la main des "mercredis soirs froids et pluvieux à Stoke", selon l'expression anglaise consacrée.

Manchester est City

Adapter n'est certainement pas se renier: Guardiola a mis encore plus d'emphase sur son style. City a encore augmenté son nombres de passes par match (+45), ainsi que sa possession moyenne sur la saison.

VOA Sports du 17 avril 2018 : Manchester City à la chasse aux records
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:57 0:00

D'un point de vue plus locale, les "Citizens" ont fait basculer la balance du pouvoir et de l'attractivité de leur côté de Manchester, après des décennies dans l'ombre des Red Devils. Ils ont aussi donné à l'approche plus défensive de José Mourinho un sacré coup de vieux.

La défaite des Red Devils dimanche, à Old Trafford de surcroît, sous une pluie battante et contre la pire équipe du championnat, après une performance sans aucune inspiration, marque ainsi avec emphase l'écart qui sépare les deux équipes.

Reste maintenant aux Citizens à briller sur la scène européenne, après tout Guardiola a été engagé pour ça. Ils ont butté sur Liverpool en quarts de finale, mais avec ce talent, cet argent et le brillant Guardiola, nul doute que ce sacre ne soit que la première pierre d'un édifice bien plus spectaculaire.

Avec AFP

See all News Updates of the Day

Harden écrase la NBA

James Harden (La Barbe), Sacramento, Californie, le 6 février 2019

Ca y est, James Harden a écrasé toutes les équipes de NBA ! En inscrivant mardi 31 points lors de la victoire de Houston à Atlanta (121-105), il est devenu le premier joueur à infliger au moins 30 points à chacune des franchises de la Ligue lors d'une seule et même saison

A 29 ans, The Beard (La Barbe) a fait honneur à son titre de MVP 2018. Outre la moisson de points, il a réussi 10 passes décisives et pris 8 rebonds lors de ce match parfaitement contrôlé par les Rockets.

Avec cette 45e victoire pour 26 défaites, Houston conforte sa 3e place de la conférence Ouest, derrière Golden State (48 v-22 d) et Denver (47 v-22 d) qui sont déjà qualifiés pour les play-offs.

Les Warriors, battus la veille par San Antonio, ont relevé la tête pour s'imposer sur le parquet de Minnesota (117-107). Les double champions en titre ont été agressifs de bout en bout dans le sillage de Stephen Curry (36 pts) et Klay Thompson (28 pts). De son côté, Draymond Green a colmaté la défense de la franchise californienne avec 4 contres mais aussi 19 rebonds et 9 passes décisives.

- Show Curry -

C'est au cours du troisième quart-temps que Curry a assommé les Timberwolves avec 22 points et une joie non dissimulée.

"Il adore faire son show avec son adresse et en y mettant un peu de sa personnalité, a souligné le coach des Warriors Steve Kerr. C'est un plaisir de le voir faire ça tous les soirs parce que la saison est longue !"

Brooklyn a également assuré le spectacle à Sacramento en comblant un retard de 28 points pour s'imposer 123-121, grâce notamment aux 44 points de D'Angelo Russell pour les Nets.

Il a notamment inscrit 27 points dans le seul dernier quart-temps avant que Rondae Hollis-Jefferson ne marque le panier de la victoire à moins de 6 secondes de la fin.

A Milwaukee, le duel tant attendu entre Giannis Antetokounmpo et la superstar des Los Angeles Lakers LeBron James n'a pas eu lieu, les deux joueurs étant déclarés inaptes à jouer. Le premier pour un problème à une cheville, le second pour une douleur à l'aine.

Ce sont les Bucks qui s'en sont le mieux sortis sans leur joueur vedette avec une confortable victoire 115-101. Milwaukee, leader de la conférence Est (53 v-18 d) et déjà qualifié pour les playoffs a ainsi un peu plus éloigné les Lakers de la phase finale.

La franchise californienne (31 v-40 d) est en effet 11e à l'Ouest, loin de la 8e et dernière place qualificative pour les playoffs occupée par l'autre équipe de Los Angeles, les Clippers (42 v-30 d).

Ces derniers ont dominé à domicile Indiana (115-109). Les Pacers restent 4es à l'Est (44 v-28 d).

De son côté, Philadelphie déjà qualifié pour les playoffs (3e à l'Est, 46 v-25 d) a gagné sur le parquet de Charlotte (118-114) grâce notamment à sa vedette australienne Ben Simmons (28 pts) et à J.J. Redick (27 pts, 10 rbds et 8 passes).

- Résultats du Championnat nord-américain de basket-ball (NBA) après les matchs de mardi:

LA Clippers - Indiana 115 - 109

Atlanta - Houston 105 - 121

Charlotte - Philadelphie 114 - 118

Sacramento - Brooklyn 121 - 123

Milwaukee - LA Lakers 115 - 101

Minnesota - Golden State 107 - 117

Avec AFP

Aubameyang contre le Burundi

Aubameyang contre le Burundi
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:52 0:00

Euro-2020: Cristiano Ronaldo a rejoint l'équipe du Portugal

Euro-2020: Cristiano Ronaldo a rejoint l'équipe du Portugal
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:00 0:00

Cristiano Ronaldo a rejoint l'équipe du Portugal

Cristiano Ronaldo, marque un but lors du match opposant la Juventus A et la Juventus B, Itlaie, le 12 août 2018

Après une absence de presque neuf mois, Cristiano Ronaldo s'est entraîné avec l'équipe du Portugal pour la première fois depuis le Mondial-2018, mardi au centre d'entraînement de la Fédération portugaise de football près de Lisbonne.

Le groupe des champions d'Europe en titre était donc au complet au deuxième jour du stage de préparation pour les premiers matches de qualification pour l'Euro-2020, vendredi face à l'Ukraine et lundi prochain face à la Serbie, également à Lisbonne.

Cristiano Ronaldo n'a plus joué pour le Portugal depuis son élimination en huitièmes de finale du Mondial-2018 face à l'Uruguay (2-1).

Le quintuple Ballon d'or a fait l'impasse sur les six derniers matches de la Selecçao pour faciliter son adaptation à la Juventus Turin, club qu'il a rejoint l'été dernier en provenance du Real Madrid.

Sans lui, les hommes du sélectionneur Fernando Santos ont terminé en tête de leur poule de Ligue des nations devant l'Italie et la Pologne, se qualifiant ainsi pour le "Final Four" de la compétition qui se tiendra du 5 au 9 juin dans le nord du Portugal, à Porto et Guimaraes.

"Cristiano ajoute de la qualité à n'importe quelle équipe. C'est un plaisir de jouer avec lui et il est très important pour nous", a déclaré mardi en conférence de presse le défenseur de l'équipe du Portugal Joao Cancelo, qui côtoie "CR7" aussi à la Juventus.

"Cristiano est irremplaçable. La sélection est beaucoup plus forte avec lui", avait affirmé la veille l'attaquant de Manchester City Bernardo Silva.

Le FC Porto veut garder Casillas jusqu'à l'âge de 40 ans

Vicente Del Bosque, à gauche, parle à Iker Casillas avant une séance d'entrainement à Curitiba le 14 juin 2014

L'ancien gardien du Real Madrid et de l'équipe d'Espagne Iker Casillas a l'accord du FC Porto pour prolonger jusqu'en 2021, soit jusqu'à l'âge de 40 ans, a-t-il indiqué, selon des déclarations reprises sur le site du club.

Casillas a déclaré que le président du FC Porto, Antonio Pinto da Costa, lui avait dit: "Je ne veux pas que tu restes un an de plus, je veux que tu restes ici jusqu'à 40 ans".

"Si je peux continuer à me battre aux côtés de mes coéquipiers pour atteindre les objectifs de l'équipe, alors je n'ai aucun problème à continuer, car je suis très reconnaissant envers la ville et le FC Porto", affirme par ailleurs le gardien de but.

Lundi soir, le joueur avait déjà affirmé à la télévision espagnole: "Cette semaine, je crois que je vais prolonger jusqu'à 40 ans. Je vais avoir 38 ans et je terminerai sûrement ma carrière au FC Porto".

Arrivé à Porto à l'été 2015, l'ancien gardien de but emblématique de la Roja avait prolongé son contrat d'un an à la fin de la saison dernière, marquée par le titre de champion du Portugal décroché par le club, le premier de Casillas depuis son arrivée. Il avait alors affirmé son intention de terminer sa carrière chez les Dragons.

Voir plus

XS
SM
MD
LG