Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Zidane réagit aux critiques visant le Real après sa victoire face à la Juventus

Zidane face aux critiques après sa victoire contre la Juventus (vidéo)
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:08 0:00

Zidane face aux critiques après sa victoire contre la Juventus

Pour l'entraîneur du Real Madrid, Zinédine Zidane, les réactions négatives après la victoire face à la Juventus en quarts de finale retour de la Ligue des champions ont été "honteuses" et expriment de la jalousie vis à vis des champions d'Europe.

Le Real s'est hissé mercredi en demi-finales de la Ligue des champions à la suite d'un penalty polémique accordé par l'arbitre anglais Michael Oliver dans le temps additionnel.

​Cristiano Ronaldo a marqué son 15e but de la saison et permis à son équipe de l'emporter 4 à 3 sur l'ensemble des deux matches, malgré le retour remarquable mercredi de la Juve, qui menait 3-0 à Santiago-Bernabeu.

La presse, italienne comme espagnole, a critiqué cette victoire du Real. Le "Corriere dello Sport", le quotidien sportif romain, démarrait avec le titre 'Che Furto', signifiant 'Quel vol', alors que "Sport", le quotidien de Barcelone, parlait en première page de 'El Robo Del Siglo', 'Le vol du siècle'.

"C'est une honte de parler de vol - il est certain que ce que nous avons réussi ennuie de nombreuses personnes. Quand on est le meilleur, cela entraîne des jalousies", a déclaré l'entraîneur français samedi.

>> Lire aussi : Ronaldo qualifie le Real in extremis

"Il y a des gens qui sont contre le Real Madrid, personne ne les changera. Mais personne ne peut réécrire l'histoire de ce club, ce qu'il a accompli", a-t-il ajouté.

Il a ensuite précisé: "Je suis déçu d'entendre parler de vol. Je ne peux pas être d'accord. On peut être d'accord ou non sur un penalty, mais pas parler de vol. Mais je n'admets pas le terme de +vol+, à mon avis nous méritions cette qualification pour les demi-finales. C'est ce qui m'intéresse".

Triste fin de carrière ?

Quant au gardien historique de la Juventus, Gianluigi Buffon exclu dans le temps additionnel pour avoir contesté le penalty il s'en était pris de façon cinglante à l'arbitre en revenant de sa douche, déclarant que l'anglais Mickaël Oliver manquait de personnalité et aurait dû regarder le match à la maison avec sa femme.

>> Lire aussi : Zidane et le fardeau du favori en ligue des champions

Cela pourrait tristement marquer la fin de sa carrière en Ligue des champions, le joueur de 40 ans ayant prévu de s'arrêter à la fin de la saison.

"Ce sont des mots", a expliqué Zidane. "Il était énervé, fatigué, c'est une réaction humaine, je peux comprendre son agacement".

Le Real affrontera le Bayern Munich, champion d'Allemagne, en demi-finale, dans une répétition du quart de finale 2017, que Los Blancos ont remporté 6-3 sur les deux rencontres.

>> Lire aussi : Huit personnes arrêtées après la bousculade de Turin lors du match Real-Juve

"Ils sont meilleurs cette saison", a expliqué Zidane. "Aucune équipe n'aura un réel avantage, peut-être nous qui jouerons le match retour à domicile, mais c'est plutôt équilibré, 50-50."

Avant cela, le Real qui a 15 points de retard sur le leader Barcelone, se rendra dimanche à Malaga, dernier au classement.

Avec AFP

Toutes les actualités

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:20 0:00

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:45 0:00

Alain Giresse n'est plus sélectionneur de la Tunisie

Alain Giresse lors d'un match entre le Sénégal et l'Algérie, Guinée Equatoriale, le 27 janvier 2017

La Fédération tunisienne de football (FTF) a annoncé mercredi avoir mis fin "à l'amiable" à son contrat avec l'entraîneur français Alain Giresse, ancien joueur star des années 1970-80, qui occupait le poste de sélectionneur depuis moins d'un an.

Dans un bref communiqué publié sur sa page Facebook, la FTF ne précise pas les raisons de cette décision, ni le nom du nouveau sélectionneur des Aigles de Carthage.

En décembre 2018, M. Giresse avait signé un contrat de 18 mois renouvelable pour entrainer l'équipe nationale tunisienne en remplacement du Tunisien Faouzi Benzarti.

Après des débuts chaotiques, la Tunisie s'est, cette année, hissée en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations, où elle a été battue par le Sénégal.

Giresse, 67 ans, a longtemps été un pilier des Girondins de Bordeaux et de l'équipe de France (47 sélections). Comme entraîneur, il a successivement dirigé le Gabon (2006-2010), le Mali (2010-2012) et le Sénégal (2013-2015), avant de retourner au Mali entre 2015 et 2017.

Il a démissionné en septembre 2017, à la suite des mauvais résultats de la sélection lors des qualifications pour le Mondial-2018 en Russie, auquel elle n'a pas participé.

La Kényane Hellen Obiri s'alignera sur 5.000 et 10.000 m aux Mondiaux d'athlétisme

Hellen Onsando Obiri lors du 5.000 m des jeux olympiques d'été, Rio de Janeiro, le 16 aout 2016

La spécialiste kényane du demi-fond Hellen Obiri a annoncé mercredi qu'elle allait s'aligner à la fois sur le 5km et sur le 10km aux Mondiaux de Doha (28 septembre-6 octobre).

Disposant d'une wild card pour le 5.000 m dont elle est la tenante du titre, elle s'est qualifiée pour le 10.000 m en terminant deuxième de la course qualificative de la fédération kényane mercredi, derrière la médaillée de bronze aux Mondiaux de 2017 Agnes Tirop.

Obiri ambitionne de devenir l'une des rares athlètes à gagner sur les deux distances lors d'un même championnat. "Le temps humide m'a été favorable les trois fois où j'ai couru à Doha", a justifié la coureuse de 29 ans à l'AFP.

"Je sais que la mission sera dure mais je compte augmenter mon entraînement les cinq prochaines semaines avant de partir à Doha".

La Fifa nomme un comité de normalisation à la fédération égyptienne

Mohamed Salah remporte le match de qualification à la CAN 2019 entre l’Egypte et le Niger, Egypte, le 8 septembre 2018.

Un comité de normalisation a été nommé par la Fifa pour gérer la Fédération égyptienne de football (EFA), à la suite de la démission de son président durant la Coupe d'Afrique des Nations, a annoncé mardi l'instance.

Le président de la Fédération égyptienne, Hani Abou Rida, avait présenté "sa démission" et "limogé" toute l'équipe technique de la sélection nationale après son élimination surprise début juillet en 8e de finale de la CAN, disputée en Egypte.

Tous les membres du conseil d'administration de la fédération avaient également été invités à présenter leur démission.

"Conformément à ses statuts", la FIFA a nommé un comité de normalisation qui devra notamment "assurer la gestion des affaires courantes" et "organiser des élections pour tous les membres de l'EFA", a indiqué l'instance dans un communiqué.

Ce comité, composé de cinq personnes, est présidé par Amr Youssef Hassan El Ganainy.

La mission de ce comité expirera au plus tard au 31 juillet 2020.

Voir plus

XS
SM
MD
LG