Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le Bayern et le Real, deja en demi-finale ?


Cristiano Ronaldo, au centre, marque sur une bicyclette contre la Juventus au stade Allianz de Turin, Italie le 3 avril 2018.

Le Bayern Munich et le Real Madrid n'ont plus, sur le papier, que des formalités à remplir, mercredi en quarts de finale retour de la Ligue des champions, face à Séville et la Juventus battus à l'aller (2-1 et 3-0).

"Quand la lumière de la Ligue des champions s'allume, ce club a une force différente". Qui parle ainsi du Real? C'est Diego Simeone, entraîneur et rival madrilène de l'Atlético.

Des louanges que Zinédine Zidane, entraîneur des doubles champions d'Europe en titre, ne veut pas entendre. "Tout le monde nous voit déjà en demi-finales et c'est justement ce qu'il ne faut pas se mettre dans la tête", insiste Zizou.

>> Lire aussi : Ronaldo et le Real Madrid font exploser la Juventus chez elle (3-0)

Le coach français sera privé de son patron en défense, Sergio Ramos, suspendu, mais peut toujours compter sur un Cristiano Ronaldo incontournable, auteur à l'aller d'un retourné qui a fait le tour de la planète.

On ne voit pas non plus ce qui pourrait faire trembler le Bayern. Le club bavarois vient de s'attribuer ce week-end son sixième titre de champion d'Allemagne d'affilée en rossant 4 à 1 le pauvre Augsbourg.

>> Lire aussi : Le Bayern vire en tête à Séville (2-1)

Et l'intransigeant Jupp Heynckes, le regard fixé sur le quart de finale retour de Ligue des champions, a interdit tout débordement à ses joueurs: "Un verre de champagne, pas plus!"

"Nous pourrons faire la fête lorsque nous en aurons l'opportunité. Là on pourra se lâcher", a-t-il poursuivi. Pense-t-il à la finale le 26 mai à Kiev?

La Ligue des champions, Heynckes connaît, puisqu'il l'a remporté en 1998 avec le Real Madrid et en 2013 avec le Bayern, l'année d'un beau triplé (C1, Bundesliga, Coupe d'Allemagne).

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG