Liens d'accessibilité

Le conflit entre Ifoghas et Imghad s’étend dans le nord du Mali


La ville de Ménaka dans le nord du Mali (VOA/Kassim Traoré).

L'une des causes de la crise que traverse le Mali est la mésentente entre les Ifoghas, réunis au sein de la CMA, et les Imghad, membres de la Plateforme à travers le Gatia.

Deux groupes armés signataires de l'accord d'Alger 2015 n'ont pas cessé les combats : la CMA et la Plateforme. Leur bataille autour de Kidal est en train de gagner d'autres régions au nord du Mali.

C'est le cas de Ménaka où des combattants de la CMA lourdement armés venus de Kidal se sont installés après les affrontements d'Anéfis et de Tagalot.

Les affrontements entre les communautés ifoghas et imghad de Kidal sont aussi à la base du blocage dans la mise en œuvre de l'accord d'Alger 2015.

Le gouverneur de la région de Kidal est d'ailleurs basé à Gao en raison des tensions entre la CMA et la Plateforme.

Pour ce qui est de l'arrivée des combattants de la CMA à Ménaka le 28 juillet 2017, elle a été faite de façon concertée avec le MSA.

Les Forces armées maliennes sont à Ménaka, tout comme les casques bleus, sans oublier les autres groupes armés auxquels est venue s'ajouter la CMA.

L'Etat malien, qui souhaite le retour de l'administration, n'a pas de solution. La communauté internationale et sa médiation jouent au silence radio et pendant ce temps, les populations continuent de souffrir.

Kassim Traoré, correspondant à Bamako

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG