Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Malgré la "déception", la presse brésilienne veut y croire

La Seleçao affiche sa confiance de voir "Ney" au top en Russie, 2 juin 2018.

La presse brésilienne, déçue de la prestation de la Seleçao qui a concédé un match nul (1-1) dimanche soir face à la Suisse pour son entrée en lice très attendue dans le Mondial-2018, s'est toutefois montrée philosophe lundi.

Le match de la superstar du Paris SG a, sans surprise, été scruté avec une attention toute particulière: "Neymar n'a pas mal joué mais il était clairement à court physiquement, ce qui a déteint sur sa technique", a par exemple regretté Globoesporte, dans son article titré "loin de l'idéal".

"Plus il est épuisé, plus Neymar tente de trouver la faille par des actions individuelles, ce qui n'est pas la bonne façon" de faire, a encore commenté Globoesporte, qui comme tout le reste de la presse a insisté sur les dix fautes subies par son feu follet.

>> Lire aussi : Le Brésil et Neymar déçoivent contre la Suisse (1-1)

La prestation d'ensemble a été une "déception" pour la Gazeta do Povo, le Folha de S. Paulo soulignant pour sa part que dès l'ouverture du score brésilienne, les Auriverde ont "rendu le ballon aux Suisses".

Tout n'est toutefois pas à jeter selon Tostao, champion du monde brésilien avec Pelé, pour qui le début de la compétition riche en surprises (en premier lieu la défaite de l'Allemagne face au Mexique) a donné des raisons de croire à un parcours réussi.

>> Lire aussi : Neymar n'est pas à 100%, selon Tite

"Le tirage n'était pas bon, mais la consolation c'est que d'autres grandes équipes ont également eu d'énormes difficultés", a-t-il relevé dans le journal de Sao Paulo. "Ce n'est que le début."

Avec AFP

Toutes les actualités

Manchester United prend la défense de Paul Pogba

Manchester United prend la défense de Paul Pogba
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:14 0:00

Un maillot de basket de Barack Obama adjugé 120.000 dollars

Le maillot de Barack Obama adjugé 120.000 dallars, USA, le 19 aout 2019

Un maillot de basket ayant appartenu à l'ex-président américain Barack Obama s'est vendu lundi aux enchères pour 120.000 dollars, a indiqué la maison qui organisait la vente au Texas.

Le maillot portant le numéro 23 appartenait à Barack Obama lorsqu'il avait 18 ans et était en Terminale au lycée Punahou, à Hawaï, où il habitait alors, a précisé la maison d'enchères Heritage Auctions.

Son prix avait été estimé avant la vente aux environs de 100.000 dollars.

L'ex-président Obama est un fan de basket, un sport qu'on l'a souvent vu pratiquer quand il était à la Maison Blanche, avec le personnel de la présidence, des célébrités ou d'autres visiteurs.

Manchester United condamne des injures racistes contre Paul Pogba

Paul Pogba célèbre son but en croisant les bras pour protester contre l'esclavage en Libye, Angleterre, le 18 novembre 2017.

Manchester United "condamne catégoriquement", dans un communiqué publié lundi, les insultes racistes reçues par Paul Pogba sur les réseaux sociaux après son penalty manqué face à Wolverhampton (1-1) la veille.

"Tout le monde à Manchester United est dégoûté par les injures racistes proférées contre Paul Pogba la nuit dernière et nous les condamnons catégoriquement", ont déclaré les Red Devils.

Le champion du monde français est le troisième joueur en Angleterre victime d'insultes racistes sur les réseaux sociaux la semaine dernière pour avoir manqué un penalty après le jeune attaquant anglais de Chelsea Tammy Abraham et l'ancien joueur de Sochaux Yakou Meite, qui évolue aujourd'hui en D2 anglaise avec Reading.

"Les personnes qui ont exprimé ces opinions ne représentent pas les valeurs de notre grand club et il est encourageant de voir la grande majorité de nos fans condamner également cela sur les médias sociaux", souligne Manchester United.

Pogba a reçu lundi le soutien de Marcus Rashford: "Assez maintenant, il faut que ça s'arrête @Twitter", a apostrophé le coéquipier du milieu de terrain français de 26 ans.

"Manchester United est une famille. @paulpogba est une énorme partie de cette famille. Si vous l'attaquez, vous nous attaquez tous. @ManUtd", a également tweeté Rashford.

"A vomir. Les réseaux sociaux doivent faire quelque-chose à ce sujet", a appuyé un autre coéquipier, le néo-Mancunien Harry Maguire.

Une opinion partagée par l'association Kick It Out, qui lutte contre le racisme dans le football anglais: "Le nombre de posts du même acabit depuis le début de la saison montre à quel point les propos discriminatoires en ligne sont hors de contrôle", a déploré l'organisation mardi. "Sans action immédiate et la plus forte possible, ces actes lâches continueront à se multiplier", a-t-elle averti.

Les jeux africains

Les jeux africains
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:03:29 0:00

Sporama

Sporama
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:25:00 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG