Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Les pays du Lac Tchad appelés à mieux coordonner leurs renseignements contre Boko Haram


Des soldats camerounais patrouillent le lac Tchad dans les environs de Darak, près de la frontière nigériane, le 1er mars 2013.

Lors d'une réunion à Niamey, la contre-amiral américaine Heidi Berg indique que le Niger, le Cameroun et le Tchad "ont élargi" leur "capacité de collecte d'informations" grâce à des aéronefs Cessna 208 offerts par les Etats-Unis.

Les pays riverains du Lac Tchad (Niger, Nigeria, Tchad et Cameroun) et leurs alliés occidentaux doivent mieux coordonner les renseignements pour lutter plus efficacement contre les jihadistes de Boko Haram, ont affirmé des responsables militaires lors d'une rencontre à Niamey mardi et mercredi.

"L'accent est mis sur l'intégration qui met en évidence le rôle crucial que le renseignement joue dans la définition de l'action militaire", a expliqué la contre-amiral américaine Heidi Berg, à l'ouverture de cette rencontre regroupant des responsables des services de renseignement de la Force multinationale (Niger, Nigeria, Cameroun, Tchad, Bénin), des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de France.

"Ensemble, nous pourrions mieux faire progresser notre compréhension des menaces, renforcer notre capacité à partager des ressources et notre expertise, et organiser et concentrer nos forces dans un but commun", a ajouté Heidi Berg dont une copie du discours a été transmis mercredi à l'AFP par l'ambassade américaine.

Selon elle, le Niger, le Cameroun et le Tchad "ont élargi" leur "capacité de collecte d'informations" grâce à des aéronefs Cessna 208 offerts par son pays, "bien que chacun ait adopté une approche différente" sur leur utilisation.

Les pays concernés doivent "exploiter cette plateforme de collecte et d'autres plateformes de collecte (...) contre des ennemis régionaux" que sont "les groupes extrémistes violents de la région du Lac Tchad, en particulier l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest et Boko Haram", a-t-elle relevé.

"On est venu pour échanger nos informations. Les avions Cessna américains nous ont beaucoup permis ces dernier temps de filmer, de traiter certaines positions de l'ennemi", a assuré à la télévision nigérienne un expert tchadien présent à la rencontre.

La Force mixte multinationale opère depuis 2015 dans le bassin du Lac Tchad contre Boko Haram.

Vendredi dernier, le président du Niger, Mahamadou Issoufou a regretté qu'"en dépit des opérations" militaires, "Boko Haram malheureusement fasse preuve d'une résilience" que "nos forces doivent briser coûte que coûte".

XS
SM
MD
LG