Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Les nouvelles sanctions américaines prouvent l'échec des mesures existantes

Des véhicules militaires pour célébrer le 70e anniversaire du parti ouvrier à Pyongyang, Corée du Nord, 10 octobre 2015.

La Corée du Nord a répliqué dimanche aux efforts de Washington pour la désigner comme un foyer de blanchiment d'argent en affirmant qu'ils révélaient les failles des sanctions américaines.

Les Etats-Unis ont annoncé mercredi de nouvelles sanctions visant à restreindre encore davantage l'accès de la Corée du Nord au système financier international.

Une fois finalisées, les sanctions prises par le Trésor américain désigneraient le régime de Pyongyang comme un foyer de blanchiment d'argent et limiteraient drastiquement la possibilité pour des établissements financiers étrangers de mener des transactions avec ce pays.

"Les Etats-Unis appellent bruyamment les pays voisins à accroître leurs pressions sur la RPDC (...) mais la RPDC n'y voit que des déclarations dénuées de sens", indique dans un communiqué l'agence officielle nord-coréenne KCNA, en utilisant les initiales de la République populaire et démocratique de Corée.

Elle affirme que Pyongyang a un système "bien réglementé" de lutte contre le blanchiment d'argent et n'est "pas le moins effrayé" par les accusations américaines.

L'initiative américaine est intervenue deux mois après que le Conseil de sécurité de l'ONU eut imposé - sous pression des Etats-Unis - à Pyongyang les plus lourdes sanctions jamais élaborées, en riposte à la poursuite de ses programmes balistique et nucléaire interdits.

Cette initiative prouve que Washington a "du mal à atteindre ses objectifs par le biais des sanctions de l'ONU", estime KCNA.

"Les Etats-Unis ont tort de croire qu'ils peuvent atteindre leur sinistre but politique" avec leurs nouvelles sanctions, ajoute l'agence.

Les nouvelles mesures américaines visent d'une part à déterminer comment la Corée du Nord utilise des institutions financières sous son contrôle et des sociétés écrans pour "encourager la prolifération et le développement d'armes de destruction massive et de missiles balistiques", avait indiqué mercredi le Trésor américain.

Elles conduiraient également à interdire aux établissements financiers étrangers de mener avec la Corée du Nord des transactions qui transitent indirectement par le circuit financier américain, notamment parce qu'elles sont libellées en dollars.

Le secrétaire américain au Trésor, Jack Lew, devrait exhorter la Chine à accroître la pression sur Pyongyang à l'occasion d'une visite lundi et mardi à Pékin.
Avec AFP

Toutes les actualités

L'otage américain détenu au Niger a été libéré

Des soldats dans le camps militaire de Bosso, dans la région du Niger, près des combats contre Boko Haram, le 17 juin 2016.

Un citoyen américain qui avait été kidnappé par des hommes armés au Niger en début de semaine a été libéré par les forces américaines, selon une déclaration du Pentagone samedi.

L'otage, Philip Walton, avait été enlevé lundi soir dans la banlieue de Massalata, un village situé à environ 10 kilomètres de la frontière avec le Nigeria.

"Les forces américaines ont mené une opération de sauvetage d'otage aux premières heures du 31 octobre dans le nord du Nigeria pour récupérer un citoyen américain détenu par un groupe armé", a écrit le porte-parole en chef du Pentagone, Jonathan Hoffman, dans une déclaration qui est parvenue à VOA Afrique. "Ce citoyen américain est sain et sauf et est désormais sous la garde du Département d'État américain. Aucun militaire américain n'a été blessé au cours de l'opération", a-t-il précisé.

"Je confirme que l'otage américain a été libéré hier soir", a déclaré pour sa part Issoufou Katambe, le ministre de la défense du Niger.

Durant la semaine, les autorités locales avaient déclaré que les ravisseurs avaient appelé le père de M. Walton pour demander une rançon, mais la famille n’avait pas confirmé cette information.

M. Walton vivait à Massalata avec sa femme et son enfant depuis deux ans, selon son père, qui est lui-même au Niger depuis près de 30 ans.

La vaste région du Sahel est aux prises avec une insurrection djihadiste qui a fait des milliers de victimes et chassé des centaines de milliers de personnes de leurs foyers.

Plusieurs Occidentaux sont actuellement retenus en otage dans la région.

Moscou suit de près les élections présidentielles américaines

Moscou suit de près les élections présidentielles américaines
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:59 0:00

Présidentielle américaine: le symbolisme des couleurs rouge, bleu et violet

Présidentielle américaine: le symbolisme des couleurs rouge, bleu et violet
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:31 0:00

Les militaires retraités ont tendance à voter républicain

Les militaires retraités ont tendance à voter républicain
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:33 0:00

Ce que les Sud-Africains pensent de la présidentielle américaine

Ce que les Sud-Africains pensent de la présidentielle américaine
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:05 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG