Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Fin de mission des F-16 belges dans l'opération Desert Falcon


Un avion de combat F16 belge à la base aérienne militaire de Florennes, en Belgique, le 18 mai 2016.

La Belgique a terminé une mission de 18 mois contre le groupe jihadiste Etat Islamique avec le retour des quatre avions de chasse F-16 déployés au Moyen-Orient dans le cadre de l'opération Desert Falcon.

Selon l'agence de presse Belga, les avions ont atterri mardi vers 12H30 (11H30 GMT) sur la base aérienne de Kleine-Brogel (dans la province du Limbourg, à l'est du pays). Les pilotes ont été accueillis par le ministre de la Défense, Steven Vandeput, des chefs militaires et des membres de leur famille.

>> Lire aussi : Défait militairement en 2017, le groupe EI reste une menace globale

La Défense belge avait annoncé leur retour quelques jours plus tôt, "après 18 mois de mission contre le groupe terroriste Daesh" au profit de la coalition internationale.

La mission avait débuté le 27 juin 2016 avec l'envoi d'un détachement belge de six F-16, dans le cadre d'une rotation agréée avec la Force aérienne néerlandaise.

>> Lire aussi : Retour de plus de 400 soldats américains après la défaite de Daesh à Raqa

Mais cet été, faute de gouvernement à La Haye trois mois après les élections législatives aux Pays-Bas, l'armée néerlandaise n'avait pas pu reprendre la relève comme prévu et la Belgique avait accepté de prolonger sa mission. Le nombre d'avions déployés était alors passé de six à quatre.

"Début 2018, la Force Aérienne des Pays-Bas mettra à nouveau ses F-16 en oeuvre au Moyen-Orient. La Belgique restera également impliquée dans l'Opération Desert Falcon. Notre pays fournira des troupes de protection pour le détachement néerlandais", est-il expliqué dans le communiqué de la Défense.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG