Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La variante britannique du coronavirus détectée aux USA et au Chili


Le personnel clinique porte un équipement de protection individuelle (EPI) pendant qu'il s'occupe d'un patient à l'unité de soins intensifs du Royal Papworth Hospital de Cambridge, le 5 mai 2020. (Photo de Neil HALL / POOL / AFP)

Un cas d'infection par le variant britannique du coronavirus a été identifié dans le Colorado, le premier cas répertorié sur le territoire des Etats-Unis. Un cas du variant britannique du coronavirus a aussi été détecté au Chili.C'est le premier cas confirmé en Amérique latine. 

Aux Etats-Unis, "le laboratoire d'Etat du Colorado a été le premier du pays" à identifier ce "variant B.1.1.7" découvert au Royaume-Uni, précise le gouverneur de cet Etat de l'ouest, Jared Polis.

Le patient porteur du variant, considéré comme plus contagieux que la souche d'origine, est un jeune homme dans la vingtaine "qui est actuellement en isolement dans le comté d'Elbert et n'a pas voyagé", précisent dans leur communiqué les services du gouverneur.

Les autorités sanitaires ont ouvert une enquête mais aucun cas contact n'a pu être identifié pour l'instant.

Selon des études, cette mutation est particulièrement contagieuse, ce qui a incité les autorités britanniques à sonner l'alarme la semaine dernière, mais rien ne démontre à ce stade qu'elle entraîne des formes plus graves du Covid-19.

Sur le continent nord-américain, la mutation britannique avait déjà été identifiée au Canada le week-end dernier.Les Etats-Unis, qui comptent le plus grand nombre de morts du Covid-19 au monde, connaissent actuellement un rebond spectaculaire de l'épidémie, avec régulièrement plus de 200.000 cas confirmés et plus de 3.000 morts par jour, depuis environ trois semaines.

Le variant britannique a déjà été retrouvé dans plusieurs pays, comme le Portugal, la France, la Jordanie, la Corée du Sud ou encore le Chili.

Premier cas du variant britannique du Covid-19 en Amérique latine

La personne infectée est une femme arrivée au Chili le 21 décembre en provenance de Madrid après avoir séjourné à Dubaï et à Londres, a indiqué la sous-secrétaire à la Santé, Paula Daza.

A son arrivée dans le pays sud-américain, elle a présenté des symptômes du nouveau coronavirus. Un test PCR réalisé à l'aéroport a permis de détecter le nouveau variant.

Dans la foulée, les autorités sanitaires ont annoncé mardi la mise en place d'une quarantaine obligatoire de 10 jours à partir du 31 décembre pour tous les passagers arrivant dans le pays.

Le Chili a rouvert ses frontières mi-novembre après une fermeture de plus de huit mois. Le 20 décembre, Santiago avait déjà annoncé la suspension des vols en provenance du Royaume Uni.

Cette mutation du nouveau coronavirus est considérée comme plus contagieuse par les autorités britanniques, qui ont tiré la sonnette d'alarme la semaine dernière.

La mutation a depuis été retrouvée dans plusieurs pays, comme le Portugal, la France, ou encore la Jordanie et la Corée du Sud.

En Allemagne, les autorités sanitaires ont indiqué mardi qu'elle était présente dans le nord du pays dès le mois de novembre.

Le Chili connaît depuis quelques semaines un nouveau rebond des cas de coronavirus. Au cours des 14 derniers jours, les contaminations ont augmenté de 28%.

Le nombre de cas déclarés s'élève à 603.986, dont 16.488 mortels.

XS
SM
MD
LG