Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Nouvelle variante du coronavirus: l'Europe veut harmoniser la riposte


Le Directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une conférence de presse sur le COVID-19 à Genève, en Suisse, le 16 mars 2020. Christopher Black / OMS /

La branche européenne de l'OMS se réunira pour discuter des stratégies à mener pour contrer la nouvelle variante du coronavirus apparue en Grande Bretagne, a fait savoir son directeur régional ce mardi. L'Union européenne tentera aussi d'harmoniser des mesures mises en place par ses Etats membres.

Sur Twitter, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Europe, Hans Kluge a écrit que cette organisation "suit la situation de près" et "va réunir les Etats membres pour discuter des stratégies de tests, de réduction des transmissions et de communication sur les risques", face à la nouvelle variante circulant au Royaume-Uni, l'OMS Europe.

L'OMS Europe, qui regroupe une cinquantaine de pays dont la Russie et plusieurs ex-Républiques soviétiques d'Asie centrale, avait déjà appelé ses membres dimanche à renforcer leurs contrôles afin de mieux détecter des cas éventuels de la souche dit "VUI – 202012/01" du nouveau coronavirus.

M. Kluge a souligné mardi sur Twitter que la limitation des voyages pour contenir les contaminations est prudent jusqu'à ce qu'il y ait une meilleure information. Mais "les chaînes d'approvisionnement pour les biens essentiels et les déplacements essentiels doivent rester possible", a-t-il affirmé.

Harmoniser les mesures de protection

L'Union européenne tentera aussi d'harmoniser les mesures mises en place par ses Etats membres pour empêcher la variante du coronavirus détectée au Royaume-Uni de se propager, alors que plusieurs pays prévoient de commencer à vacciner dès dimanche.

L'objectif est "une réouverture des frontières de manière coordonnée", a indiqué lundi une source diplomatique européenne, et notamment de permettre les "retours ciblés" de voyageurs et de chauffeurs de camions qui se sont trouvés bloqués par les mesures mises en oeuvre brutalement depuis ce week-end.

L'apparition au Royaume-Uni d'une nouvelle variante du coronavirus, qui selon des analyses préliminaires serait plus contagieuse que les autres, sème l'inquiétude dans toute l'Europe.

Mais rien ne démontre à ce stade que cette variante entraîne des formes plus graves ou résistera aux vaccins, soulignent les experts.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est voulue rassurante lundi, rejetant l'idée que la nouvelle variante du virus soit "hors de contrôle", comme l'avait affirmé dimanche le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock. Ces déclarations avaient provoqué l'alarme et conduit des dizaines de capitales à suspendre les vols en provenance du Royaume-Uni.

La liste des pays décidant de suspendre les arrivées de voyageurs en provenance du Royaume-Uni ne cesse de s'allonger après la découverte d'une nouvelle variante du coronavirus sur le territoire britannique.

"Il n'y a pas de preuve tangible que ce virus soit effectivement plus contagieux, (mais) il y a des preuves claires qu'il est plus répandu dans la population", a pour sa part estimé le conseiller principal du programme gouvernemental américain de vaccination, Moncef Slaoui.

XS
SM
MD
LG