Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Nouveaux plans d'action pour contrer la deuxième vague de covid-19


Des soldats de la Garde nationale montent la garde devant un fourgon de police détenant des personnes arrêtées pour ne pas avoir respecté la réglementation COVID-19 en enfreignant le couvre-feu, dans le quartier Petare de Caracas, Venezuela, le vendredi 7 août 2020.

Des reconfinements à la réinstauration de l'état d'urgence sanitaire et des couvre-feux, beaucoup des pays à travers le monde ne lésinent pas à prendre de nouvelles mesures de restrictions dans le but de contrer la deuxième vague de covid-19.

Alger adopte un "plan d'action d'urgence"

Face au rebond du coronavirus, les autorités algériennes mettent en place un "plan d'action d'urgence" pour contenir la propagation du Covid-19, après un rebond du nombre de contaminations. Ce plan prévoit "l'application rigoureuse des mesures coercitives réglementaires" et de "doter les structures hospitalières de tous les moyens nécessaires pour contrer la pandémie.

Alger interdit aussi l'organisation de séminaires, de colloques, de réunions ou tout autre regroupement jusqu'à nouvel ordre. En Algérie, le port du masque sanitaire est obligatoire depuis le 24 mai et les contrevenants s'exposent à de fortes amendes.

Extension de l'état d'urgence au Maroc

Au Maroc, l'état d'urgence sanitaire en vigueur depuis la mi-mars, a été prolongé d'un mois pour faire endiguer le nouveau coronavirus.

Cette extension prolonge les pouvoirs spéciaux délégués au ministère de l'Intérieur et vise à permettre l'adoption de mesures d'urgences ponctuelles.

Reconfinements et nouveaux états d'urgence en Europe

L'Europe connaît actuellement une "explosion" du nombre de cas de Covid-19 et ne doit pas relâcher ses efforts contre la pandémie, a affirmé jeudi le directeur de la branche européenne de l'Organisation mondiale de la Santé, tout en appelant à ne fermer les écoles qu'en dernier ressort.

L'Europe est devenu le continent ayant le plus grand nombre de cas détectés, avec 11,6 millions de personnes atteintes du nouveau coronavirus. Cette région avait déjà été l'épicentre de la pandémie en mars-avril.

Nouvelles restrictions à Paris

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a décrété la fermeture de "certains débits de boissons", épiceries et lieux de restauration à emporter dès jeudi soir sur fond d'appels à un durcissement du confinement en vigueur depuis une semaine dans le pays.

Après une dernière pinte au pub ou un dernier tour dans les magasins, les 56 millions d'habitants de l'Angleterre se sont reconfinés jeudi pour un mois. cette mesure est prise pour enrayer la deuxième vague de nouveau coronavirus, malgré les inquiétudes pour une économie déjà très fragilisée. ​

Reconfinement en Grèce

La Grèce se reconfinera samedi matin pour trois semaines, a annoncé jeudi le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis lors d'une visioconférence, soulignant la nécessité d'endiguer la deuxième vague de la pandémie qui frappe le pays.

Les Grecs ne pourront désormais plus sortir de chez eux qu'après y avoir été autorisés via SMS.

Le Portugal en état d'urgence sanitaire

L'ensemble du Portugal sera en état d'urgence sanitaire à partir de lundi pour au moins deux semaines, pour permettre au gouvernement de durcir les restrictions en vigueur pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

Couvre-feu en Italie

En Italie, les nouvelles "zones rouges" instaurées pour lutter contre la pandémie se préparaient jeudi à un nouveau confinement, dans un contexte de colère croissante contre le gouvernement, teintée de peur et de résignation.​

La Lombardie, le Piémont et le Val d'Aoste au nord, ainsi que la Calabre au sud, ont été déclarées "à haut risque" et retournent vers un confinement plus léger cependant que celui du printemps dernier. Les autorités italiennes encouragent le télétravail, mais réduiront la capacité des transports publics.

En plus, les autorités instaureront un couvre-feu qui sera en vigueur de vendredi jusqu'au 3 décembre. Personne ne sera autorisé à circuler de 21H00 à 04H00 GMT. Les lycées seront fermés ainsi que les centres commerciaux le week-end.

Nouvelles restrictions au Danemark

Après une mutation problématique du coronavirus provenant des visons qui pourrait menacer l'efficacité d'un futur vaccin humain, le Danemark a annoncé jeudi des mesures de restrictions spécifiques pour plus de 280.000 habitants du Nord-Ouest du pays, afin d'empêcher de nouveaux cas de ce "Cluster 5".

"Dès ce soir, les citoyens de sept communes du nord du Jutland sont vivement sommés de rester dans leur propre commune pour empêcher la propagation de l'infection", a dit la Première ministre Mette Frederiksen lors d'une conférence de presse.

Danois et étrangers sont sommés de ne pas aller dans le secteur où les restaurants et bars seront fermés à partir de samedi.

Mesures supplémentaires en Roumanie

Le président roumain Klaus Iohannis a annoncé de nouvelles restrictions qui entreront en vigueur lundi, alors que le pays approche le cap des 10.000 nouveaux cas de coronavirus par jour.

Les écoles tiendront uniquement des cours en ligne, le télétravail deviendra la norme et la circulation de nuit sera limitée à cause du couvre-feu. Le port du masque deviendra obligatoire y compris en extérieur dans tout le pays et les fêtes publiques ou privées seront interdites.

L'OMS prône le maintien des écoles ouvertes

L'OMS s'inquiète de cette "explosion" des contagions en Europe. "Avec le port généralisé du masque et un contrôle strict des rassemblements, nous pouvons sauver plus de 260.000 vies d'ici février en Europe", avance le directeur de la branche européenne de l'OMS. Il appelle à ne fermer les écoles qu'en dernier ressort.

Inégalités en matière d'éducation en Amérique latine

L'épidémie de coronavirus a creusé les inégalités en matière d'éducation en Amérique latine et malgré des niveaux d'enseignement à distance plus élevés qu'ailleurs dans le monde, les conséquences de la pandémie pourraient provoquer une "catastrophe générationnelle", selon un rapport de l'Unesco rendu public jeudi. ​R

Report des salons du vin, à 2022 pour Hong Kong, New York et Bordeaux

Vinexposium, la nouvelle entité qui regroupe les salons bordelais Vinexpo Holdings et parisien Comexposium, a annoncé jeudi le report de ses salons du vin prévus en 2021 raison de la crise sanitaire liée au coronavirus.

Leur premier salon commun, Wine Paris and Vinexpo Paris, devait avoir lieu en février 2021, avant celui de leur principal concurrent l'allemand ProWein en mars. Paris a été déplacé du 14 au 16 juin. WOW! Meetings, qui rassemble les vins bio, aura également lieu en juin.

Quant aux salons internationaux Vinexpo New York et Hong Kong prévus en février 2021, ils sont reportés à 2022, tout comme Vinexpo Bordeaux qui devait avoir lieu en juin mais a été remplacé par celui de Paris.

Pour la première fois en 40 ans, Vinexpo n'aura pas lieu une année impaire à Bordeaux (sud-ouest).

Report des réunions du FMI et de la banque mondiale

La Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) ont décidé de reporter d'un an les réunions d'automne qui devaient se dérouler au Maroc en octobre 2021, en raison de la pandémie de Covid-19.

XS
SM
MD
LG