Liens d'accessibilité

Le Real s'offre un festival à Nicosie et file en 8e de finale de la ligue des champions


Karim Benzema se réjouit dans son but avec Raphaël Varane, au stade Yokohama, le 15 décembre 2016.

Le Real Madrid, en panne d'efficacité en Championnat, a retrouvé des couleurs mardi en balayant l'Apoel Nicosie (6-0) et validé son billet pour les 8e de finale de la Ligue des champions grâce à des doublés de Ronaldo et Benzema.

Malgré ce festival, le double champion d'Europe en titre ne rattrapera pas Tottenham en tête du groupe H. Les Spurs se sont imposés à Dortmund (2-1) et bénéficient de leurs résultats favorables face au Real (1 victoire à Londres et 1 nul à Madrid).

L'Apoel et le Borussia joueront eux pour décrocher le billet disponible pour les 16e de finale de l'Europa League lors de la dernière journée, respectivement à Wembley et au Santiago-Bernabeu.

"C'était une très belle soirée pour nous", s'est félicité Zinédine Zidane, l'entraîneur du Real qui, la veille, espérait voir son équipe "se débloquer" au plan offensif.

"Ces buts sont importants pour nous et aussi très importants pour Cristiano (Ronaldo) et Karim (Benzema) car eux, ils vivent pour le but", a-t-il ajouté.

Le Real a effectivement rempli son contrat à Nicosie, face à une équipe chypriote volontaire mais trop fébrile en défense, surtout face à une attaque d'un tel calibre, et a rassuré sur ses capacités offensives, au moins temporairement.

"On fait bien les choses, on monte en puissance. Dans le jeu, ça m'a plu", a ajouté Zidane. "On a fait une partie sérieuse et on a su marquer vite."

- 113 buts pour Ronaldo -

Au GSP Stadium - qui avait déjà reçu le club espagnol lors des quarts de finale de C1 en 2012 -, l'Apoel a bien tenté d'imprimer du rythme. Mais toute la bonne volonté du monde n'a pas suffi face à la maîtrise technique des Madrilènes.

Dès la 23e minute, les Espagnols trouvaient le chemin des filets sur une reprise de volée limpide de Luka Modric. Un quart d'heure plus tard, Karim Benzema doublait la mise, parachevant une très belle action en une touche de balle menée par Kroos avec l'appui de Ronaldo (39e, 2-0).

Peu après, Nacho alourdissait le score (41e) et Benzema s'offrait un doublé, bien servi par Cristiano Ronaldo dans la surface de réparation (45+1e) à la suite d'une nouvelle contre attaque rapide impulsée par Kroos.

Les Madrilènes avaient beau avoir déjà plié le match, ils assommaient encore plus les Chypriotes au retour des vestiaires avec un doublé de Cristiano Ronaldo qui ajustait une tête en pleine lucarne (49e) puis reprenait une frappe contrée de Benzema (54e, 6-0).

KO debout, l'Apoel venait d'encaisser cinq buts en moins de 20 minutes de jeu effectif... "Le premier but nous a déconcentrés et ensuite on a perdu le fil", a résumé Giorgos Donis, l'entraîneur grec de Nicosie.

Grâce à son doublé, Ronaldo, quadruple ballon d'or mais méconnaissable en Liga (1 seul but pour 55 tirs), a conforté sa double position de meilleur buteur de la saison (8 buts) et de l'histoire (113) en Ligue des champions.

Malgré quelques tentatives de contre-attaque, les Chypriotes, peu tranchants dans l'ensemble, n'ont jamais réellement su inquiéter les Espagnols.

Ces derniers ont sereinement maîtrisé la fin de la rencontre, faisant entrer quelques jeunes (Mayoral, Ceballos et le défenseur français Théo Hernandez) et manquant même d'alourdir la marque à au moins deux reprises.


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG