Liens d'accessibilité

Le Qatar estime pouvoir tenir "éternellement" malgré le blocus


L’Emir du Qatar Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, à Doha, au Qatar, 5 juin 2016.

Le Qatar peut tenir "éternellement" malgré le blocus que lui imposent l'Arabie saoudite et ses alliés après avoir rompu leurs relations avec Doha, a affirmé son ministre des Affaires étrangères.

Cheikh Mohammed ben Abderrahman Al-Thani a ajouté que son pays "respectait" ses engagements internationaux et, à ce titre, ne couperait pas ses livraisons de gaz aux Emirats arabes unis, l'un des trois pays du Golfe à avoir rompu les liens avec le Qatar.

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn, l'Egypte et le Yémen ont rompu lundi leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu'ils accusent de "soutenir le terrorisme".

Cette rupture s'est accompagnée d'un blocus économique de facto avec la fermeture des frontières terrestres et maritimes entre certains de ces pays et le Qatar, ainsi que des interdictions de survol aux compagnies aériennes qataries ou de sévères restrictions aux déplacements des personnes.

Le blocus aura un sévère impact à court terme sur les importations de nourriture au Qatar, dont 40% de son approvisionnement alimentaire transite par la frontière terrestre avec l'Arabie saoudite, aujourd'hui fermée, selon des experts.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG