Liens d'accessibilité

Le Pakistan pourrait perdre son statut d'allié privilégié de Washington


Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson à Washington, 15 août 2017.

Le Pakistan pourrait perdre son statut d'allié privilégié des Etats-Unis s'il ne change pas d'attitude vis-à-vis des talibans afghans comme réclamé par Donald Trump, a déclaré mardi le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

Prié de dire si Washington pourrait réduire son aide, imposer des sanctions voire retirer à Islamabad le statut d'"allié majeur non-membre de l'Otan", il a répondu devant la presse: "Toutes ces choses sont sur la table si, dans les faits, ils refusent de changer d'attitude ou de changer leur approche à l'égard des nombreuses organisations terroristes qui trouvent refuge au Pakistan".

Le Pakistan juge "décevantes" les accusations de Trump de soutien au terrorisme

Islamabad a qualifié mercredi de "décevantes" les critiques du président américain Donald Trump, qui a accusé ouvertement lundi le Pakistan d'être un "refuge" pour les "terroristes" qui déstabilisent l'Afghanistan.

"Aucun pays au monde n'a davantage souffert que le Pakistan du fléau du terrorisme, souvent à travers des actions organisées au-delà de nos frontières. Il est par conséquent décevant que les déclarations américaines ignorent les énormes sacrifices de la nation pakistanaise", a déclaré le ministère pakistanais des Affaires étrangères dans un communiqué.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG