Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Mauritanie

Le nouveau président promet d'accélérer la lutte contre la pauvreté

Le président de la Mauritanie Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani

Le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a promis des budgets supplémentaires pour lutter contre la pauvreté et une aide juridique gratuite pour les plus démunis, à l'occasion de la première fête nationale depuis son investiture début août.

Les célébrations de la fête de l'Indépendance, qui se déroulent chaque année dans une ville différente, ont eu lieu jeudi matin à Akjoujt, ville natale du prédécesseur de M. Ghazouani, Mohamed Ould Abdel Aziz.

L'absence de M. Aziz a été très remarquée, sur fond de dissensions apparentes entre les deux hommes, pourtant considérés comme proches pendant des décennies.

Un autre ancien président, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, déposé en 2008 par un putsch mené par Mohamed Ould Abdel Aziz, était en revanche présent aux cérémonies militaires pour la première fois depuis plus de 10 ans.

Une nouvelle agence nationale chargée de gérer les programmes de lutte contre la pauvreté sera mise en place "dans les tout prochains jours", a déclaré mercredi soir le président, ancien chef d'état-major des armées, dans un discours retransmis à la veille du 59e anniversaire de l'indépendance de cette ancienne colonie française.

Cette agence sera dotée d'un budget équivalent à quelque 500 millions d'euros sur cinq ans, a-t-il précisé. Le chef de l'Etat a également annoncé que les plus démunis pourront bénéficier d'une "assistance juridique gratuite" prodiguée par des avocats rémunérés par l'Etat.

La proportion des pauvres parmi les quelque quatre millions d'habitants de ce pays désertique a notablement baissé, passant de 44,5% de la population à 33% entre 2008 et 2014, dit la Banque mondiale. Mais la pauvreté persiste dans la capitale Nouakchott et certains groupes, comme les jeunes et les femmes, sont de plus en plus marginalisés, dit-elle.

L'ex-président Aziz, élu en 2009 et 2014 et qui a longtemps été soupçonné par l'opposition de vouloir briguer un troisième mandat, avait finalement décidé de céder le relais à M. Ghazouani, l'un de ses plus fidèles compagnons.

L'élection de M. Ghazouani dès le premier tour le 22 juin, bien que contestée par l'opposition, avait mené début août à la première transition entre deux présidents élus dans ce vaste pays du Sahel secoué par de nombreux coups d'Etat de 1978 à 2008.

Avant de passer la main, l'ex-président Aziz avait manifesté sa volonté de rester actif en politique en gardant le contrôle de son parti, l'Union pour la République. Mais l'essentiel des élus et des cadres de ce parti, qui dispose d'une confortable majorité à l'assemblée, ont depuis lors affirmé leur soutien au nouveau président, qui vient de se séparer des chefs de la garde présidentielle nommés par son prédécesseur.

Toutes les actualités

La Mauritanie a enregistré son premier cas de COVID-19

La Mauritanie a enregistré son premier cas de COVID-19
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:02 0:00

La Mauritanie et le Sénégal multiplient les gestes de rapprochement

La Mauritanie et le Sénégal multiplient les gestes de rapprochement
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:07 0:00

Six militants d'un mouvement réformiste mauritanien écroués pour insulte à l'Islam

Les manifestants affronteront la police lors d'une manifestation à Nouakchott le 16 janvier 2015. (AHMED OULD MOHAMED OULD ELHADJ/AFP)

Six membres présumés d'un mouvement mauritanien prônant une réforme de cette république islamique d'Afrique de l'Ouest ont été écroués mercredi, après avoir été inculpés d'atteinte à l'islam et de terrorisme par la justice mauritanienne, qui a revanche mis fin aux poursuites contre deux célèbres féministes.

Un septième inculpé a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, a indiqué à l'AFP leur avocat, Sid Ahmed Ould Bobaly.

Tous sont accusés d'appartenir à l'Alliance pour la refondation de l'Etat mauritanien (Arem), un mouvement créé en début d'année à Paris qui prône un "divorce avec les vieilles pratiques de mauvaise gouvernance, d'injustice et d'impunité", selon l'avocat.

Inculpés par un juge d'instruction antiterroriste de "mépris de la religion musulmane", "insultes à l'endroit d'Allah" et du prophète de l'islam par la publication de contenu informatique, et de "terrorisme", les prévenus faisaient partie d'un groupe d'une dizaine de personnes interpellées mi-février dans la capitale mauritanienne, selon la même source.

La justice mauritanienne a lancé mercredi des mandats d'arrêt contre trois autres militants présumés de cette association, dont font partie des membres de la diaspora. Mais elle a abandonné les poursuites contre trois personnes, dont deux célèbres féministes, Aminetou Mint El Moctar et Mekfoula Mint Brahim, a précisé l'avocat.

Amnesty International s'était dite le 19 février "extrêmement préoccupée" par l'interpellation de ces deux militantes des droits humains connues internationalement, réclamant "la libération immédiate de ces personnes si elles sont uniquement poursuivies pour avoir exercé leur liberté d'expression et de rassemblement".

Après leur interpellation, qui faisait suite à une réunion non autorisée, selon une source judiciaire, l'enquête avait été confiée à la Sûreté de l'Etat. Les contenus informatiques incriminés sont en fait des enregistrements audio échangés via le service de messagerie Whatsapp, selon l'avocat.

Arrivée au pouvoir en août, le nouveau président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a engagé un dialogue avec l'opposition. Mais Amnesty continue à demander au pouvoir de "mettre fin au harcèlement judiciaire dont font l'objet les défenseurs des droits humains" dans cette ancienne colonie française, dont la législation est fondée sur la charia, la loi islamique.

Sommet du G5 Sahel à Nouakchott: ce qui a été décidé

Sommet du G5 Sahel à Nouakchott: ce qui a été décidé
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:50 0:00

Le G5 Sahel en Mauritanie

Le G5 Sahel en Mauritanie
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:32 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG