Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Gabon

Le nouveau gouvernement gabonais annoncé depuis le Maroc

Ali Bongo et Mohammed VI au Palais Royal à Marrakech le 27 décembre 2018.

Un nouveau gouvernement et un nouveau cabinet présidentiel gabonais ont été annoncés samedi soir depuis le Maroc, pays où le président Ali Bongo est en convalescence.

Le premier ministre récemment nommé, Julien Nkoghe Bekale, a détaillé samedi soir la composition du nouveau gouvernement, sans changement majeur, dans une vidéo enregistrée au Maroc et diffusée sur la télévision nationale gabonaise vers 22hTU.

Les ministres devront prêter serment devant le président de la République, comme le prévoit la nouvelle Constitution.

Victime d'un accident vasculaire cérébral le 24 octobre, M. Bongo est en convalescence au Maroc.

Les Gabonais attendent de savoir comment se déroulera la prestation de serment, et où elle se fera.

Le cabinet présidentiel, sans vrai changement lui aussi, a également été annoncé, vers 20H GMT, dans une vidéo enregistrée au Maroc par le secrétaire général de la présidence, Jean-Yves Teale.

Directeur de cabinet depuis 2017, Brice Laccruche Alihanga, reste en poste. Ancien cadre de la banque BGFI, il est réputé proche de la Première dame, Sylvia Bongo.

Vendredi soir, une nouvelle Assemblée nationale a été mise en place, après une période de huit mois sans députés. Fin avril, la Cour constitutionnelle avait constaté la vacance de l'Assemblée, jugeant que le gouvernement avait échoué à tenir les législatives dans les temps. Le travail législatif avait été transféré au Sénat.

A Libreville, les rumeurs enflent sur le retour du président dans les prochains jours.

L'état de santé d'Ali Bongo fait l'objet de nombreuses spéculations.

Les partis d'opposition et la société civile ne cessent d'appeler la Cour constitutionnelle à constater une vacance du pouvoir.

Ils jugent le président en incapacité de gouverner, tout en parlant de "guerres de clans" autour des proches du chef de l'Etat, opposant notamment Brice Laccruche au chef des services de renseignement, Frédéric Bongo.

Il s'agit de "débats", dit-on de source proche de la présidence, qui affirme que M. Bongo gouverne et se prépare à rentrer au Gabon.

Lundi, une tentative de coup d'Etat a eu lieu au Gabon, les putschistes ayant en partie justifié leur action par les conséquences de l'état de santé d'Ali Bongo.

Toutes les actualités

Les autorités gabonaises lancent une caravane de vaccination

Les autorités gabonaises lancent une caravane de vaccination
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:31 0:00

Libreville en campagne de vaccination itinérante contre le Covid-19

Une Gabonaise s'enregistre pour le vaccin contre le covid, à Libreville, le 30 août 2021.

A la date du 20 août, 76.226 personnes ont été vaccinées au Gabon, soit 7% de la population

Au Gabon, le ministère de la Santé et le Comité de vaccination contre le coronavirus ont lancé le 27 août la première phase de la caravane itinérante de vaccination dans Libreville et ses environs. Les équipes de médecins sont déployées à travers quatre sites retenus pour la circonstance.

"Tout au long de cette campagne, le Comité national de vaccination sillonnera les différents quartiers du Grand Libreville accompagné des acteurs de la société civile, préalablement formés en qualité de mobilisateurs sociaux, pour l’atteinte des différentes cibles", précise un communiqué du ministère de la Santé.

"Pour se faire vacciner il faut présenter une pièce d'identité. Sur chaque site nous avons 5 postes qui partent de l'enregistrement jusqu'à la délivrance des cartes. Et pour ce qui est des critères d'éligibilité, nous les déterminons sur place avec l'appui de nos médecins", explique Dr Laïka Ehwou, l'un des superviseurs de cette campagne de vaccination.


Face au variant Delta qui fait exploser le nombre de contaminations et de décès dus au Covid-19 à travers le monde, le Gabon redoute une possible 3e vague de l’épidémie entre fin août et début septembre, d’après les prévisions des spécialistes de la santé.

Les autorités en charge de la riposte contre la pandémie appellent les populations à redoubler de vigilance.

Pour Ababine Ngoua, candidat au vaccin, "il faut absolument se faire vacciner et éviter surtout de céder aux intox des réseaux sociaux", allusion faite selon lui, aux informations mettant en doute la crédibilité des vaccins sur la toile.

A la date du 20 août, 76.226 personnes ont été vaccinées au Gabon, soit 7% de la population, bien loin des objectifs que les autorités s’étaient assignés, dont celui de vacciner plus de la moitié des citoyens d’ici la fin de l’année.

Rentrée scolaire: au Gabon, les parents d'élèves craignent un impact sur leurs budgets

Rentrée scolaire: au Gabon, les parents d'élèves craignent un impact sur leurs budgets
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:37 0:00

Sans le sou, les athlètes paralympiques gabonais se rendent à Tokyo

Sans le sou, les athlètes paralympiques gabonais se rendent à Tokyo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:36 0:00

Jeux paralympiques: privés d’aide, les athlètes gabonais réduisent leurs effectifs

David, athlète paralympique gabonais en entrainement à Libreville, Gabon, le 15 août 2021.

La sélection du Gabon s’est limitée à deux athlètes alors que trois étaient sur la liste de départ pour Tokyo.

Au Gabon, les athlètes paralympiques ont le moral bas en cette veille de compétition. Les représentants du pays aux jeux de Tokyo qui s’ouvrent ce mardi ont voyagé sans moyens avec le secret espoir que la contribution de l’Etat suivra leur déplacement.

Le parcours de combattant des athlètes gabonais attendus à Tokyo pour les jeux paralympiques a commencé par de difficiles entraînements.

Un épisode de début d’année dont se souvient encore Charles Tayo, l’un des responsables techniques de la fédération handisport du Gabon.

"Nos athlètes sont à féliciter pour leur courage. Pendant de longues semaines ils se sont préparés sur un site non approprié, sans starting-blocks et avec un matériel défectueux", soutient-il, l’air embarrassé par l’issue d’une compétition jalonnée de péripéties.

C’est dans ces mêmes conditions qu’Audray Mengue, jambes atrophiées, concourant au poids et au javelot, et son compatriote David Moukagni, amputé du bras droit et qui se prépare pour le 100 et 200 mètres homme, ont pu valider leurs tickets au meeting du mois de mars dernier à Tunis.

Audray, athlète paralympique gabonaise en entrainement à Libreville, Gabon, le 15 août 2021. (VOA/Ismaël Obiang Nze)
Audray, athlète paralympique gabonaise en entrainement à Libreville, Gabon, le 15 août 2021. (VOA/Ismaël Obiang Nze)

Bien que les moyens de l’Etat aient été débloqués tardivement pour les accompagner lors de cette expédition tunisienne, ils ne sont jamais découragés. Pas plus qu’ils ne le feraient aux portes des jeux de Tokyo où tous rêvent de médailles.

"Mes performances actuelles sont bonnes et j’ai l’intention de passer au 1er tour et revenir au pays avec une médaille", a confié David Moukagni.

L’optimisme affiché par le jeune athlète de 28 ans est motivé par les dernières semaines de préparation plus appropriées après avoir bénéficié d’un appui matériel de la première dame du Gabon, Sylvia Bongo Ondimba.

Cet enthousiasme partagé par les deux représentants du Gabon à Tokyo est aux antipodes de l’inquiétude des responsables de la Fédération paralympique du Gabon. Jusqu’à la dernière minute du départ de Libreville de la délégation gabonaise, le financement attendu du gouvernement, via le ministère des sports, n’était pas encore parvenu aux compétiteurs.

"Le secrétaire général nous a dit que la situation pourrait se décanter mardi. Or mardi c’est le début de la compétition, comment allons nous nous organiser sans argent?", se lamente Luc Nguema, président de la Fegoph, la fédération paralympique du Gabon.

C’est pour cette raison que la sélection du Gabon s’est limitée à deux athlètes alors que trois étaient sur la liste de départ pour les jeux de Tokyo. Après Pékin 2008, Londres 2012 et Rio en 2016 sans aucune médaille, le Gabon pourrait à nouveau payer cher d’une énième participation tronquée aux Jeux paralympiques.

Voir plus

XS
SM
MD
LG