Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Le Maroc retenu pour le Mondial-2026 jubile avant le vote

Le trophée du Mondial, 1er juin 2018. (Twitter/Morocco 2026)

Le Maroc peut pousser un ouf de soulagement: sa candidature pour l'organisation du Mondial-2026 a bien été retenue par la Fifa, alors que le scénario d'une élimination par la "task force" était redouté dans le royaume.

"Le Maroc se positionne au niveau des grandes nations", s'est d'emblée félicité le président du comité de candidature marocain Moulay Hafid Elalamy, dans une déclaration envoyée à des rédactions dont l'AFP.

"Le Maroc fait maintenant partie des rares nations pouvant postuler et se conformer aux exigences du nouveau cahier des charges de la Fifa", s'est-il enorgueilli.

La candidature marocaine sera soumise au vote le 13 juin à Moscou face au trio États-Unis-Canada-Mexique, à la veille du début de la Coupe du monde 2018.

"Toute notre équipe va se mobiliser pour continuer le travail et remporter une victoire le 13 juin à Moscou", a réagi auprès de l'AFP Moncef Belkhayat, membre du comité de candidature marocain et ancien ministre des Sports.

Le scénario d'une élimination avant de livrer bataille était évoqué avec insistance dans la presse locale, qui s'inquiétait des larges pouvoirs de la "task force", ce groupe de travail créé par la Fifa pour évaluer la recevabilité des deux candidatures pour le Mondial-2026.

>> Lire aussi : Le patron de la candidature du Maroc dit attendre des explications si son pays n'est pas éligible au Mondial 2026

La validation de la candidature marocaine a été largement saluée dans la presse locale. "C'est un grand jour pour le Maroc", qui "passe avec succès l'étape de la +task force+", ont réagi des médias marocains.

"Quelle joie et quelle fierté!", "l'espoir continue", "le meilleur est à venir", ont commenté des internautes sur Twitter.

Quatre fois candidat malheureux à l'organisation du Mondial (1994, 1998, 2006 et 2010), le Maroc espère être le second pays du continent africain, après l'Afrique du Sud en 2010, à accueillir l'événement.

"Le soutien que la candidature marocaine a suscité est bien au-delà de ce que l'on espérait", avait confié à l'AFP le président du comité de candidature marocain, sans préciser le nombre de soutiens attendus durant le vote.

Pour renforcer ses chances, le royaume présente sa candidature au nom de "tout le continent africain", arguant également de sa stabilité, de sa situation géographique -- l'Europe est à deux pas -- et de son fuseau horaire, par rapport au continent américain.

Favorite, la candidature du trio Etats-Unis-Canada-Mexique a reçu le soutien appuyé du président américain Donald Trump, qui a menacé les pays qui ne la soutiendraient pas de sanctions politiques.

Sur un total de 211 fédérations membres de la Fifa, les quatre en lice ne peuvent prendre part au vote. Le Maroc a également demandé à deux reprises que les Etats liés aux Etats-Unis, tels que Guam ou les Iles Vierges américaines ne puissent voter.

Avec AFP

Toutes les actualités

Le Soudan lancera sa première ligue féminine de foot en septembre

Le Soudan lancera sa première ligue féminine de foot en septembre
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:15 0:00

Incertitude sur la nouvelle destination de Neymar

Incertitude sur la nouvelle destination de Neymar
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:55 0:00

Le PSG "intransigeant" sur Neymar

Neymar lors d'un match entre le PSG et l'Olympique Lyonnais, France, le 7 octobre 2018

Le Paris SG est "intransigeant" dans ses négociations avec Barcelone et le Real Madrid pour la vente de la superstar brésilienne Neymar, ont rapporté jeudi les journaux français et espagnols, qui font état d'offres mirifiques et d'une réunion PSG-Real tenue "ces dernières heures".

Selon le quotidien catalan Sport, le Barça est prêt à payer 160 millions d'euros pour l'attaquant, qui avait quitté le club blaugrana avec fracas en 2017 en échange de la somme record de 222 M EUR, avant de faire part ces dernières semaines de son envie de retour. Cette somme pourrait être versée en deux fois, via un prêt avec option d'achat obligatoire, mais Paris a refusé.

"Les négociations sont bloquées en raison de la posture intransigeante du PSG, qui a rejeté toute proposition de prêt" et désire un transfert, a écrit Sport dans son édition de jeudi, avec ce titre en Une: "Le PSG bloque Neymar."

Le journal barcelonais Mundo Deportivo évoque des chiffres similaires: une offre de prêt sur deux saisons, avec un versement chaque année correspondant au "loyer" de ce prêt payant et une option d'achat obligatoire lors de la deuxième année à hauteur de 150 M EUR.

- Réunion à Paris -

"La négociation avec le PSG continue sur fond de refus du club français, même si le Barça attend toujours un geste décisif de Neymar: se positionner publiquement du côté blaugrana pour désactiver l'intérêt" du Real Madrid, fait valoir le quotidien.

A Madrid, le journal sportif Marca, le plus lu d'Espagne, a rapporté qu'une première réunion entre le PSG et le Real s'était tenue "ces dernières heures" à Paris.

"Un émissaire du club merengue, avec une position importante dans l'organigramme, a rencontré ces dernières heures des responsables du PSG pour évoquer le possible transfert de Neymar", a écrit Marca sur son site internet. "Les sensations après cette réunion sont optimistes au sein de la +Maison blanche+."

Quelques heures auparavant, le quotidien sportif français L'Equipe parlait précisément d'une offensive spectaculaire du Real, désireux de damer le pion à son grand rival barcelonais.

"Madrid a proposé le montage suivant: 100 M EUR en cash plus trois joueurs", à savoir trois indésirables du vestiaire madrilène, le Gallois Gareth Bale, le Colombien James Rodriguez et le Costaricien Keylor Navas, a rapporté le journal français. L'Equipe ajoute que les dirigeants parisiens l'ont refusé: "La valorisation globale de cette offre ne répond pas aux attentes parisiennes."

Enfin, L'Equipe comme Mundo Deportivo font état d'une possible irruption de la Juventus Turin dans ce dossier, sans pour autant juger la piste très sérieuse. Dénouement attendu d'ici la fin du mercato en France, en Espagne et en Italie, programmée le 2 septembre.

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo

Votre page des sports du 21 août avec Yacouba Ouédraogo
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:04:20 0:00

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation

Le foot, pour lutter contre la stigmatisation
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:45 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG