Liens d'accessibilité

Le maire de Berlin à Trump : les murs ne causent que de la "souffrance"


Donald Trump signe un décret lançant le projet de construction d'un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique, le 25 janvier 2017.

Le maire de Berlin a appelé vendredi le président américain Donald Trump à renoncer à son projet de construire un mur entre les Etats-Unis et le Mexique, rappelant les "souffrances" causées en Allemagne et en Europe par le Mur de Berlin.

"Berlin, la ville de la division de l'Europe, la ville de la liberté de l'Europe, ne peut pas rester muette lorsqu'un pays prévoit de construire un nouveau mur", a déclaré dans un communiqué le social-démocrate Michaël Müller, après que M. Trump a lancé son projet à la frontière avec le Mexique.

"Nous, les Berlinoises et les Berlinois, savons toute la souffrance qu'a causée à un continent entier une division cimentée par des barbelés et un mur. Des millions de gens se sont vu ôter des perspectives de vie" en raison du Mur de Berlin, symbole du Rideau de fer entre l'Ouest et le bloc soviétique et qui a coupé de 1961 à 1989 la cité en deux.

Pour de nombreux Allemands, de l'Ouest comme de l'Est, ce mur en béton qui entourait Berlin-Ouest sur 155 km a également symbolisé des séparations familiales douloureuses entre le 13 août 1961 et le 9 novembre 1989, date de sa chute.

"J'appelle le président des Etats-Unis à ne pas prendre le mauvais chemin, (celui) du repli sur soi et de l'exclusion. Partout où de telles frontières existent, comme (entre les deux Corées) ou à Chypre, elles créent de la servitude et de la souffrance", a ajouté M. Müller.

L'élu a rappelé les paroles adressées le 12 juin 1987 à Berlin-Ouest par le président américain Ronald Reagan (1980-1988) à son homologue soviétique, Mikhaïl Gorbatchev : "Tear down this wall!" ("Abattez ce mur !").

"Pensez à votre prédécesseur (...) Souvenez-vous de ses mots", a encore déclaré M. Müller. "Voilà pourquoi je dis : +Dear Mr. Président, don't build this Wall!" ("M. le président, ne construisez pas ce mur !"), s'est exclamé M. Müller.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG