Liens d'accessibilité

Le contrat pour les droits des Mondiaux 2026/30 était "le plus avantageux possible" pour la Fifa


Combinaison de photos montrant le Qatari Nasser Al-Khelaïfi, chef de BeIN Medias et président de Paris Saint-Germain, à droite, à Paris, le 4 mars 2017, et le Français Jérôme Valcke, ancien secrétaire général de la Fifa, à Paris, le 4 mars 2017.

Un porte parole BeIN Médias a déclaré que le contrat pour les droits des Mondiaux 2026/30 était "le plus avantageux possible". Le Chef de BeIn et president du club Paris Saint-Germain, Nasser Al-Khelaïfi, est sous examen, soupçonné de corruption.

Le contrat pour les droits médias des Coupes du monde 2026 et 2030, suspecté par la justice suisse d'avoir été l'objet de corruption, était "le plus avantageux possible" pour la Fifa, a affirmé samedi un porte parole BeIN Médias à l'AFP à Doha.

Jeudi, la justice suisse avait annoncé avoir mis en examen Nasser Al-Khelaïfi, directeur général de BeIN Média et par ailleurs patron du PSG, et l'ancien N.2 de la Fifa Jérôme Valcke pour corruption privée concernant l'attribution des droits médias des Coupe du monde 2026 et 2030.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG