Liens d'accessibilité

Le Burkina s'estime lésé lors des éliminatoires du Mondial et saisit le TAS

  • VOA Afrique

Aristide Bance, du Burkina, à gauche, jubile avec ses deux co-équipiers après un but lors de la Coupe d’Afrique des Nations à Libreville, Gabon, 1er février 2017.

La Fédération de football du Burkina Faso a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour contester la décision de la Fifa de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal comptant pour les qualifications au Mondial-2018, a-t-on appris lundi auprès du TAS.

"Il y a eu un appel de la Fédération du Burkina il y a quelques jours pour contester la décision de la Fifa de faire rejouer le match Afrique du Sud-Sénégal", a indiqué un porte-parole du TAS précisant que "le calendrier de la procédure est actuellement en train d'être établi".

"Aucune décision ne tombera cette semaine dans cette affaire", a-t-il ajouté.

L'instance dirigeante du football mondial a décidé début septembre de faire rejouer la rencontre pour "manipulation du match", l'arbitre ghanéen Joseph Lamptey ayant sifflé un penalty imaginaire pour les Bafana Bafana (surnom de la sélection sud-africaine), vainqueurs 2-1 le 12 novembre 2016 à Polokwane.

M. Lamptey a été depuis suspendu à vie, une sanction confirmée par le TAS.

La Fifa a décidé de faire rejouer le match le 10 novembre à Polokwane.

A l'issue des rencontres disputées samedi, le Sénégal est en tête de son groupe de qualifications avec 8 points, devant l'Afrique du Sud (7 pts), le Burkina et le Cap-Vert qui comptent chacun 6 pts.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG