Liens d'accessibilité

Le bilan des incendies en Californie porté à 40 morts

  • VOA Afrique

Des pompiers combattent les flammes à Santa Rosa, Californie, le 14 octobre 2017.

Le bilan des violents incendies en Californie est passé dimanche à 40 morts, ont indiqué les autorités précisant que 11.000 pompiers combattaient quinze grands incendies qui ont détruits au moins 5.700 habitations et commerces.

Quelque 864 kilomètres carré de zones résidentielles, de forêts et d'autres propriétés ont été détruits par les flammes depuis le début de ce sinistre, dimanche dernier.

"Malheureusement, le bilan des victimes est passé à 40 morts. Des progrès ont été réalisés sur plusieurs fronts, de nombreuses évacuations ont été levées. Dimanche matin, près de 75.000 personnes restaient évacuées", a précisé le service des pompiers Cal Fire dans un communiqué.

Plus de 200 personnes sont toujours portées disparues.

De nombreuses églises dans toute la région du nord de la Californie, à Santa Rosa, Napa, Sonoma, Petaluma et Novato abritaient des personnes victimes de ces incendies et servaient également de lieu de repos pour les pompiers, selon le quotidien Sacramento Bee.

Ces feux ont été les plus meurtriers dans l'histoire de la Californie, selon les autorités de l'Etat.

Le feu du Griffith Park dans le comté de Los Angeles en 1933 avait fait au moins 29 morts et 25 personnes ont été tuées en 1991 dans le sinistre de Oakland Hills.

"Je n'ai jamais rien vu de pareil dans cet Etat", avait déclaré samedi à la presse locale le gouverneur de Californie Jerry Brown. "La dévastation, l'horreur, les personnes déplacées: c'est vraiment quelque chose qu'aucun de nous n'oubliera", avait-il ajouté.

Certains Californiens ont commencé à critiquer sur les réseaux sociaux le silence du président Donald Trump sur cette tragédie.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG