Liens d'accessibilité

Le Barça ne doit pas être manipulé politiquement, dit le président du club Bartomeu


Josep Maria Bartomeu, président du FC Barcelone, à gauche, lors de la présentation d’Ousmane Dembele, à droite, recrue du club, au stade Camp Nou, Barcelone, Espagne, 28 août 2017.

Le FC Barcelone, club emblème de l'identité catalane, ne doit pas être exploité dans la crise politique qui agite la Catalogne, a réaffirmé samedi le président du club Josep Maria Bartomeu devant l'assemblée générale annuelle des "socios" (supporters-actionnaires), très divisés sur la question.

"Nous demandons et nous exigeons du respect pour le Barça et la pluralité de ses +socios+. Nous ne serons pas un instrument manipulable par des intérêts politiques, d'où qu'ils viennent. Personne ne peut s'approprier notre blason et notre drapeau", a déclaré le dirigeant devant les membres du club.

Bien qu'il bénéficie d'une aura mondiale et de supporteurs un peu partout sur la planète, le Barça est étroitement lié au sentiment nationaliste catalan, dont il a longtemps été un porte-drapeau sous la dictature franquiste (1939-1975).

En pleine poussée indépendantiste en Catalogne, le président Bartomeu a été néanmoins pris entre deux feux ces derniers jours en raison de la position adoptée par le club, favorable au "droit à décider" de la Catalogne et à un dialogue entre Barcelone et Madrid. Une partie des "socios" ont réclamé que le club s'investisse davantage dans la cause séparatiste, quand d'autres à l'inverse rejettent la politisation du club.

Bartomeu a notamment été critiqué pour sa décision de jouer à huis clos le match contre Las Palmas (3-0) en Liga le 1er octobre, jour du référendum d'autodétermination interdit et contesté qui a été émaillé de violences policières.

"Nous savons que le Barça est +plus qu'un club+ (le slogan du club, NDLR) mais il doit être un espace de concorde et de respect. Il faut respecter tout le monde, les minorités et les majorités, quoi qu'on pense, et respecter les institutions et les personnes", a souligné Bartomeu.

"Personne ne peut douter de l'engagement du Barça avec la communauté catalane. Nous défendons les principes de démocratie, de droit à décider et de libre expression, toujours dans le respect", a-t-il ajouté, critiquant au passage la mise en détention par la justice espagnole de deux responsables d'associations indépendantistes.

"Il est inadmissible qu'à notre époque, il y ait des gens en prison pour leurs idées poltiques", a fustigé Bartomeu.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG