Liens d'accessibilité

Lancement des travaux du métro d'Abidjan par Ouattara et Macron


Le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français Emmanuel Macron lors du lancement du projet de métro à Abidjan, le 30 novembre 2017.

Dans quelques années, Abidjan, la capitale économique ivoirienne aura sa première ligne de métro. Le coup d'envoi des travaux en vue de la réalisation de ce projet a été donné jeudi par le président ivoirien Alassane Ouattara et son homologue français Emmanuel Macron.

Le métro de la ville d'Abidjan va coûter près de 1 000 milliards de francs CFA.

En donnant le coup d'envoi des travaux de ce projet colossal, le président français Emmanuel Macron a indiqué que la France n'avait jamais financé un projet d'une telle ampleur à l'étranger.

"Je suis fier qu'un groupement d'entreprise français permettent la réalisation de ce projet aux bénéfices des Abidjanaises et des Abidjanais", a déclaré Emmanuel Macron. "La France vous a proposé une offre de financement sans précédent".

Le président ivoirien Alassane Ouattara se réjouit déjà des répercussions de ce projet.

"Ce projet, dont je souhaite un aboutissement rapide, est un motif de grande fierté", a déclaré Alassane Ouattara. "Il va révolution et fluidifier le transport urbain à Abidjan, impacter positivement l'économie nationale".

Le président ivoirien a souligné que le projet va permettre la création de 2000 emplois, et l'utilisation annuelle par 183 millions de passagers.

La nouvelle ligne de métro mesurera près de 37,5 kilomètres et partira de la commune d'Anyama dans le nord d’Abidjan pour arriver à Port-Bouët dans le sud en zone aéroportuaire. Elle desservira une vingtaine de gares et traversera les communes d'Abobo, Adjame et Treichville.

Ce métro devrait permettre de transporter jusqu'à 500 000 passagers par jour. Au sein de la population Abidjanaise le démarrage des travaux est une bonne nouvelle.

"C'est une bonne initiative car il y a beaucoup de difficultés pour se déplacer dans la capitale", affirme un Ivoirien.

Les travaux sont menés par des groupes français: Bouygues pour le génie civil, Keolis pour l'exploitation et Alstom pour le matériel roulant.

Les travaux vont durer quatre ans. Les Abidjanais pourront emprunter leur premier métro en 2021 en principe.

Georges Ibrahim Tounkara, correspondant à Abidjan

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG