Liens d'accessibilité

Lancement des préparatifs de la 11ème édition du festival Gounou Gaya au Tchad


La danse traditionnelle Mousseye Kodoma, une éthnie du sud du Tchad et une partie du Cameroun, Bongo, 18 novembre 2017. (VOA/André Kodmadjingar)

Le peuple Mousseye, ethnie qui occupe une grande partie des régions tchadiennes de Mayo Kebbi Est et Ouset, de la Tandjilé, dans le Sud, et une partie du Cameroun, a tenu samedi une assemblée générale extraordinaire à Gounou-Gaya chef-lieu du département de la Kabia. Ils ont ainsi lancé les préparatifs de la 11ème édition du festival culturel qui leur est consacré.

La rencontre s'est tenue à l'initiative de l’Association pour la promotion de la culture Mousseye Kodomma en prélude à la 11ème édition du au grand festival qui doit avoir lieu à Gounou Gaya en 2018.

Démonstration de la danse traditionnelle Mousseye Kodoma, une éthnie du sud du Tchad et une partie du Cameroun, Bongo, 18 novembre 2017. (VOA/André Kodmadjingar).
Démonstration de la danse traditionnelle Mousseye Kodoma, une éthnie du sud du Tchad et une partie du Cameroun, Bongo, 18 novembre 2017. (VOA/André Kodmadjingar).

Il s'agit d'un festival des arts et cultures Mousseye Kodomma, qui œuvre pour le développement socio-économique de la communauté Mousseye, basé sur des valeurs culturelles porteuses du progrès.

L'assemblée générale extraordinaire a permis aux membres de l'Association pour la promotion de la culture Mousseye Kodomma, à tous les Mousseye du Tchad, ceux de la diaspora, amis et sympathisants de Kodomma attendus à ce rendez-vous culturel de réviser les textes statutaire.

Reportage d'André Kodmadjingar au Tchad pour VOA Afrique

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG