Liens d'accessibilité

L'administration Trump veut conditionner l'assurance maladie Medicaid à un emploi


Le leader de la minorité au Sénat, Chuck Schumer de New York, suivi par le sénateur Bernie Sanders, I-Vt., Regardent une affiche au début d'une conférence de presse au Capitol Hill à Washington, le 4 octobre 2017, exhortant les républicains à abandonner leur intention de couper Medicare et Medicaid.

L'administration du président américain Donald Trump a autorisé jeudi les Etats fédérés à conditionner la fourniture de l'assurance maladie publique Medicaid, destinée aux plus modestes, à une activité ou un emploi.

Medicaid est un pilier de la protection sociale américaine. C'est une couverture maladie créée dans les années 1960 et financée conjointement par l'Etat fédéral et les Etats, selon des règles fédérales.

Jeudi, le département de la Santé a publié une nouvelle consigne autorisant les Etats à expérimenter de nouvelles règles d'accès à Medicaid, et notamment d'obliger les assurés à justifier d'un "travail ou d'activités" telles qu'une formation, des études, une recherche d'emploi, du bénévolat ou de l'aide à domicile.

Les enfants, les femmes enceintes et les personnes handicapées ne seraient pas concernés par cette nouvelle obligation.

Pas moins de 10 Etats, gouvernés par des républicains, attendaient la permission du gouvernement fédéral pour appliquer ces nouvelles restrictions, selon le Washington Post.

Près de 20% de la population américaine était assurée par Medicaid en 2015, selon le recensement.

La réforme du système de santé initiée par Barack Obama a remonté le plafond de revenu conditionnant l'accès à Medicaid, permettant à des millions de personnes aux revenus modestes de s'assurer. Mais nombre de conservateurs estiment que les adultes en âge et en capacité de travailler ne devraient pas pouvoir bénéficier de cette assurance sans activité.

Sous la présidence Obama, le gouvernement fédéral s'était opposé aux requêtes des Etats.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG