Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

République du Congo

La Russie annonce l'envoi de conseillers militaires au Congo

Le Premier ministre russe par intérim Dmitri Medvedev et le président Vladimir Poutine assistent à une session de la Douma d'Etat à Moscou le 8 mai 2018.

La Russie va envoyer au Congo des spécialistes pour l'entretien du matériel militaire russe en vertu d'un contrat signé jeudi entre les deux pays, dans un contexte de renforcement de la présence de Moscou en Afrique.

Ces spécialistes dispenseront des formations sur "l'exploitation, l'entretien et la réparation" du matériel d'origine russe et soviétique présent dans l'armée congolaise, a précisé le vice-ministre russe de la Défense Alexandre Fomine, cité par les agences russes après la signature de ce document avec le ministre congolais de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo.

Selon M. Fomine, qui a qualifié ce nouveau contrat de "prolongement" de la coopération militaire entre Moscou et Brazzaville, cet équipement militaire comprend notamment des blindés, de l'artillerie, des hélicoptères, et peut "encore servir longtemps".

Des négociations sur la livraison de nouvelles armes russes au Congo "sont en cours", a-t-il ajouté, indiquant que Moscou attendait tout d'abord une demande en sens de la part des autorités congolaises.

Une série d'accords bilatéraux ont été signés jeudi dans le cadre d'une rencontre officielle au Kremlin entre le président russe Vladimir Poutine et son homologue congolais Denis Sassou-Nguesso.

Dans un communiqué, le ministère russe de l'Energie a notamment annoncé la signature avec le Congo d'un accord de coopération dans le nucléaire civil.

Ces négociations s'inscrivent dans une stratégie de reconquête géopolitique et économique plus large de Moscou sur le continent africain.

En janvier, le Kremlin avait reconnu la présence d'"instructeurs" russes au Soudan confronté à un vif mouvement de contestation.

En Centrafrique voisine, Moscou avait également annoncé l'an dernier l'envoi de 170 "instructeurs civils" chargés de former l'armée gouvernementale, qui ont été identifiés par des experts comme des membres du groupe paramilitaire Wagner connu notamment pour sa présence en Syrie.

Toutes les actualités

Le gouvernement congolais agrée un parti proche du général Mokoko

Anatole Limbongo Ngoka, président du PARADIS, un proche du général Mokoko, le 21 juin 2019. (VOA/Arsène Séverin)

Au Congo-Brazzaville, un compagnon du général Jean Marie Michel Mokoko, candidat malheureux à la présidentielle de 2016, et jusqu'ici en prison, Anatole Limbongo Ngoka a obtenu l'autorisation des autorités pour créer un nouveau parti politique, le Paradis.

Anatole Limbongo Ngoka, qui a également fait la prison, estime ainsi poursuivre le combat de Jean Marie Michel Mokoko et n'hésitera pas de se lancer dans la course de la présidentielle en 2021.

L'homme politique a été le coordonnateur national des comités de soutien du général Mokoko pendant la campagne présidentielle de 2016. Après avoir passé 30 mois en prison, à la suite de cette élection, il a créé son parti, le Paradis, pour poursuivre les idéaux de l'officier général, condamné à 20 ans de réclusions.

Le Paradis, nouveau parti politique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:03 0:00

Le parti d'Anatole Limbongo Ngoka a été agréé par le gouvernement. Le compagnon du général Mokoko a ensuite écrit au chef de file de l'opposition, Pascal Tsaty Mabiala, pour lui annoncer l'existence de ce parti qui ne cache pas ses ambitions pour la présidentielle de 2021.

"Si le général Mokoko restait en prison jusqu'à cette date, alors nous serions candidat, pour libérer le général et le Congo tout entier", a indiqué Limbongo Ngoka, qui estime toujours que Denis Sassou Nguesso reste un président de fait qui n'a pas gagné les élections de 2016.

Une dizaine de compagnons du candidat malheureux Jean Marie Michel Mokoko ont été libérés en octobre 2018, Limbongo Ngoka est le seul qui s'affiche politiquement aujourd'hui.

Le Paradis, nouveau parti politique

Le Paradis, nouveau parti politique
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:03 0:00

Des étudiants congolais rapatriés de Cuba

Des étudiants congolais rapatriés de Cuba
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:53 0:00

Les huissiers d'Afrique et d'Europe réunis à Brazzaville

Les huissiers d'Afrique et d'Europe réunis à Brazzaville
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:50 0:00

Brazzaville défend les accords signés avec Moscou

Brazzaville défend les accords signés avec Moscou
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:28 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG