Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La police jugée responsable de la mort d'un aristocrate britannique au Kenya


Des policiers kenyans sous la pluie devant la Cour suprême à Nairobi, au Kenya, le 14 novembre 2017.

Un tribunal de Mombasa a jugé jeudi la police kényane responsable du meurtre d'Alexander Monson, un aristocrate britannique accusé d'avoir fumé du cannabis et mort en détention en mai 2012 dans la ville balnéaire de Diani, dans le sud du Kenya.

Pour sa famille, le Britannique âgé de 28 ans a été battu à mort dans sa cellule, alors que la police assurait qu'il était décédé d'une surdose, une thèse rejetée par la justice.

"Sa mort n'était pas naturelle et elle n'était pas non plus provoquée par des drogues. Sa vie a été abrégée par la police", a souligné le juge Richard Odenyo, qui a précisé que quatre policiers devaient être poursuivis pour le meurtre de Monson.

>> Lire aussi : Un suspect en détention pour le meurtre d'un Britannique au Kenya

Le procureur en chef Noordin Haji a ordonné dans la foulée l'arrestation des quatre policiers, qui s'étaient contredits les uns les autres lorsqu'ils avaient témoigné en justice.

Alexander Monson était le fils du 12e baron Monson.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG