Liens d'accessibilité

La police de Houston sur ses gardes contre les pillages

  • VOA Afrique

La Swat d'Houston secours des victimes de l'ouragan, le 27 août 2017, à Houston.

La police de Houston, métropole texane paralysée par des inondations très importantes en raison de la tempête Harvey, a mis en garde lundi ceux qui envisageraient de profiter du chaos pour commettre des cambriolages ou des pillages.

Quatre personnes ont été arrêtées à ce jour, a annoncé lundi le chef de la police, Art Acevedo.

Après des catastrophes naturelles, "des gens viennent d'autres Etats ou d'autres villes pour piller et créer des problèmes", a-t-il dit.

"Si vous tentez de commettre un délit et en particulier de profiter de nos citoyens qui ont déjà suffisamment souffert aux mains de Mère Nature, je peux vous assurer que vous serez arrêtés", a déclaré le policier.

Houston n'a pas été évacuée avant l'arrivée d'Harvey, mais des milliers d'habitants se sont réfugiés dans des centres d'accueil d'urgence ou devraient s'y rendre dans les prochaines heures, tandis que plus de 2.000 personnes ont été secourues. La plupart des magasins ont fermé dans les zones rendues inaccessibles.

Les autorités, fédérales et locales, insistent régulièrement sur la présence des forces de l'ordre pendant l'urgence, l'Etat fédéral ayant notamment dépêché du personnel supplémentaire du département de la Sécurité intérieure, sans compter 3.000 soldats de la Garde nationale.

En 2005, pendant l'ouragan dévastateur Katrina, des pillages avaient eu lieu à La Nouvelle-Orléans.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG