Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La guerre a fait 270.000 déplacés en Syrie pendant l'hiver


Le camp de déplacés de Bab Al-Nour, au nord d'Alep, Syrie, le 18 mai 2014

Plus de 270.000 Syriens ont dû fuir les combats dans les provinces d'Idleb et de Hama, au nord-ouest du pays, entre rebelles et forces gouvernementales depuis la fin décembre, a indiqué un haut responsable de l'ONU.

Les camps qui doivent accueillir ces personnes déplacées ont dépassé leur capacité, ce qui force de nombreuses personnes à s'installer dans l'un des 160 campements de fortune à Idleb, a expliqué Ursula Mueller, secrétaire générale adjointe chargée des Affaires humanitaires, au Conseil de sécurité.

"Pendant ces mois d'hiver humides et froids, de nombreuses familles n'ont rien d'autre qu'une tente improvisée comme abri, qu'elles doivent partager avec d'autres", a-t-elle déclaré.

"Les frappes aériennes et les combats dans le sud d'Idleb et au nord de Hama ont forcé plus de 270.000 personnes à partir depuis le 15 décembre", a souligné Mme Mueller, ajoutant que pour le seul mois de décembre 16 hôpitaux et cliniques ont été attaqués.

>> Lire aussi : Le régime syrien accusé d'une nouvelle attaque chimique près de Damas

Plus au nord dans la région d'Afrine, 15.000 personnes ont dû fuir au sein du district et un millier se sont réfugiés dans le gouvernorat voisin d'Alep, selon Mme Mueller. Les forces turques bombardent les milices kurdes dans cette région depuis plusieurs jours.

Mme Mueller a également affirmé devant le Conseil que les autorités syriennes avaient bloqué les convois humanitaires en janvier après n'avoir accordé le passage à deux convois destinés à des régions difficiles d'accès le mois précédent.

>> Lire aussi : Au moins 100.000 déplacés en un mois de combats aux portes d'Idleb en Syrie

L'accès à d'autres régions de la Syrie est également freiné par les autorités locales qui ont demandé des ajustements dans le nord-est. Ces nouveaux obstacles à la livraison d'aide et de médicaments sont apparus après la visite de Mark Lowcock, le patron de l'aide humanitaire à l'ONU.

Plus de 13,1 millions de Syriens ont besoin d'aide humanitaire y compris 6,1 millions de déplacés dans le pays.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG