Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

La Gambie réintègre le Commonwealth


Le président gambien Adama Barrow à Banjul, en Gambie, le 6 avril 2017.

La Gambie a été admise de nouveau au sein du Commonwealth, réintégrée dans cette organisation de pays issue de l'ex-empire britannique après un retrait soudain en 2013.

L'ancien président de ce petit pays pauvre d'Afrique de l'Ouest, Yahya Jammeh, avait décidé en octobre 2013 de retirer son pays du Commonwealth, qu'il avait qualifié d' "extension du colonialisme", à la consternation générale.

Le nouveau président, Adama Barrow, a entamé le processus de réadmission en février 2017, deux mois après son élection à l'issue de laquelle Jammeh, au pouvoir depuis 22 ans, avait d'abord refusé de reconnaître sa défaite, déclenchant une crise.

>> Lire aussi : Deux généraux de l'ex-président Jammeh arrêtés à leur retour en Gambie

La demande officielle faite par Adama Barrow le mois dernier pour que la Gambie rejoigne le Commonwealth a reçu le soutien unanime des membres de l'organisation. Cette décision porte de nouveau à 53 le nombre d'États membres du Commonwealth.

La Gambie sera invitée à assister au sommet de l'organisation, qui se tiendra à Londres en avril.

A l'occasion de sa réintégration, une cérémonie de levée des couleurs devait avoir lieu dans les jardins de Marlborough House, siège du Secrétariat du Commonwealth, au centre de Londres.

"Lorsque la Gambie est partie en 2013, les chefs de gouvernements ont exprimé leurs regrets qu'elle quitte la famille du Commonwealth", a déclaré dans un communiqué la secrétaire générale Patricia Scotland. "Nous attendions avec impatience le retour de la Gambie et nous avons été ravis quand le président Barrow s'est engagé à revenir".

La Gambie avait rejoint le Commonwealth pour la première fois lors de son indépendance en 1965.

"La Gambie espère pouvoir à la fois contribuer à la sagesse collective de la famille des pays du Commonwealth et en bénéficier, et jouer un rôle actif dans le soutien au travail du Secrétariat du Commonwealth", a ajouté Francis Blain, représentant de la Gambie à Londres.

"Le gouvernement et le peuple de Gambie tireront également parti de tout ce que le Commonwealth a à offrir collectivement, aidant de manière concrète à résoudre un large éventail de problèmes urgents, dont la protection de l'environnement et la lutte contre le changement climatique, et la valorisation des jeunes et des femmes."

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG