Liens d'accessibilité

La Fifpro va retirer sa plainte après un accord avec la Fifa


Le président de la FIFA Gianni Infantino s'exprimant lors d'une conférence de presse au stade de Saint Petersbourg, Russie le 1er juillet 2017 (AP Photo/Dmitri...

Le syndicat mondial des joueurs (Fifpro) va retirer sa plainte dénonçant le système des transferts devant la Commission européenne à la suite d'un accord conclu avec la Fifa et qui apporte de nouvelles garanties aux joueurs, ont annoncé lundi les différentes parties.

Un accord, déjà évoqué fin octobre, a été conclu entre la Fifa, la Fifpro, l'Association européenne des clubs (ECA) et le WLF (Syndicat mondial des ligues de foot), sous l'égide du Comité des partenaires de la Fifa, comprenant les confédérations, les fédérations et les acteurs du football professionnel.

Les nouvelles règles décidées visent à "uniformiser la résolution des litiges entre les joueurs et les clubs, notamment en ce qui concerne les procédures relatives aux retards de paiements".

Selon des sources concordantes, aux termes de cet accord, après deux mois de salaires impayés, le joueur aurait le droit de quitter un club. Il pourrait en faire de même en cas de modifications substantielles de son contrat.

Intervenu après 18 mois de négociations, cet accord prévoit également une nouvelle disposition visant à "prévenir les comportements abusifs des parties, tel qu'un club forçant un joueur à s'entraîner seul", selon le communiqué. Par ailleurs, des mesures sont prévues pour accélérer la résolution des conflits.

Ces mesures visent à mieux prévenir et éviter des pratiques abusives répandues dans certains pays, comme la Turquie ou Chypre. Face aux salaires impayés, les joueurs professionnels ont mené des grèves dans différents pays au cours des dix dernières années, notamment en Argentine, au Chili, en Grèce, en Equateur ou encore au Pérou.

Selon la Fifa, le système des transferts connaîtra également "des modifications" et un groupe de travail va être créé, "chargé d'analyser en profondeur le système".

A la suite de ces engagements et de la mise en application de cet accord, la Fifpro qui se dit "satisfaite du nouvel esprit de coopération affiché par la Fifa et de sa volonté d'être à l'écoute des préoccupations des joueurs", va retirer la plainte déposée en septembre 2015 devant la Commission européenne, précise encore le communiqué.

La Fifpro avait déposé en septembre 2015 une réclamation devant la Commission européenne. Le syndicat des joueurs soutenait que "le règlement de transfert empêche les clubs de se concurrencer équitablement sur le marché pour acquérir des talents sportifs, causant ainsi un préjudice aux intérêts des joueurs et des équipes professionnelles".

La Fifpro entendait ainsi mettre un terme "à la folie du marché des transferts, pour le bien du jeu, de tous les joueurs, des clubs et des fans".

La Fifpro avait également demandé en août à la Commission européenne d'enquêter sur les sommes engagées pour le transfert au Paris SG du Brésilien Neymar (222 M EUR). Le syndicat souhaitait ainsi éclairer "les flux d'argent via les indemnités de transfert au sein du territoire européen afin de comprendre leur impact sur l'équilibre compétitif dans la région".


Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG